Neoprog.eu
Menu

Resolution
Dead Blonde Stars - Resolution
Titre : Resolution
Groupe : Dead Blonde Stars
Sortie : 2017
Label : Rockcosmos
Format : CD
Genre : Alternatif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Misery Tree
  • Another Black Limo
  • Coffer
  • Darkest River

Formation en 2012

Gary Walker [chanteur,guitariste], Tom Gratton [guitariste], Oliver Thompson [guitariste], Chris Williams [batteur]

Qui sont ces stars blondes disparues, Marylin, Lauren, Audrey ? DeadBlondeStars vient du Yorkshire et joue un rock alternatif dominé par une basse lourde, un chant écorché et trois guitares grinçantes. Je ne sais que très peu de choses au sujet de ces cinq musiciens. Le groupe, né 2012, vient de signer ce qui semble être leur premier EP chez Rockosmos (Amplifier). Un album devait voir le jour en 2015, mais que s’est-il passé ? Mystère. Toujours est-il que Resolution, leur EP, devrait voir le jour sous peu en CD. Vingt et une minutes et cinq morceaux qui convenaient parfaitement à mon humeur du moment après une overdose progressive.

DeadBlondeStars - Resolution

Des structures simples (couplet/refrain) inspirées du stoner, des titres courts, directs, orientés guitares et rythmique avec quelques timides incursions que l’on pourrait qualifier de progressives. Ici pas de fioriture, DeadBlondeStars va à l’essentiel, et de temps en temps, cela fait du bien, soyons honnête.

Alors que le premier titre ‘Misery Tree’, un peu stoner sur les bord, possède un refrain à la Casey McPherson (Flying Colors), le tout dernier ‘One Red Cent’ est dans la plus pure tradition alternative avec un petit quelque chose de Tool. Trois guitares torturées (Gary Walker, Tom Gratton et Oliver Thompson), une voix qui passe des médiums rugueux à des aigues déchirantes (Gary), une basse très présente (Matt Simons) et une batterie allant de binaire à débridée (Chris Williams) réussissent à proposer cinq morceaux très variés.

Entre intro et final délicats à la guitare, ‘Another Black Limo’ au refrain énervé s’apaise lors des couplets, quatre minutes trente contrastées qui cède la place à un ‘Coffer’ qui joue de tonalités orientales et me fait beaucoup penser, comme le titre précédent, à The Urbane (John Mitchell). ‘Darkest River’ revient au stoner sous des coups de boutoir, presque grunge et décalé avec ses choeurs dans le refrain.

Assez loin du progressif, ce quintette avec la rage au ventre délivre un rock alternatif frontal mais riches en nuances, faisant sonner ensemble trois guitares sur un chant torturé. De la musique jouée avec les tripes, des titres accrocheurs, à la frontière de plusieurs styles, un groupe très prometteur et un excellent EP. A découvrir d’urgence, enfin quand l’EP sortira chez Rockcomos (nous vous préviendrons).

Facebook : https://www.facebook.com/deadblondestars/

Bandcamp :



Vidéo :



Rédigé par Alter le 16/08/2017
Commentaires
Aucun commentaire
Discographie
A lire aussi
Prochains concerts
Prochaines sorties