Neoprog.eu
Menu

The Sea Within
 The Sea Within - The Sea Within
Titre : The Sea Within
Groupe : The Sea Within
Sortie : 2018
Label : Inside Out Music
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Ashes of Dawn
  • They Know My Name
  • The Void
  • An Eye for an Eye for an Eye
  • Goodbye
  • Sea Without
  • Broken Cord
  • The Hiding of the Truth
  • The Roaring Silence
  • Where Are You Going?
  • Time
  • Denise

Formation en 2017

Roine Stolt [guitariste], Daniel Gildenlöw [chanteur,guitariste,bassiste,clavier,batteur,percussions], Tom Brislin [clavier], Marco Minnemann [batteur], Jonas Reingold [bassiste]

Invités :
Jon Anderson [chant (Broken Cord)], Jordan Rudess [grand piano (The Hiding of Truth)], Rob Townsend [saxophone (The Ashes of Dawn)].

Oyez, oyez, nous tenons avec The Sea Within ce qui sera sans contexte un fleuron du rock progressif, une œuvre marquante, et je n’aurai de cesse d’être dithyrambique (trop peut-être ?!) tout au long de cette chronique tant j’ai été bluffé par la magie et le talent de la musique qui nous est proposée​.
Mais remettons l’église au centre du village, alléluia, alléluia, un nouveau super groupe est né et… bien né ! Je n’aurai pas l’outrecuidance de vous présenter chacun de ses membres, je me contenterai juste d’indiquer les formations où ils officient ou ont officié : Roine Stolt (The Flower Kings, Transatlantic, Agents Of Mercy), Daniel Gildenlöw (Pain of Salvation), Jonas Reingold (The Flower Kings, The Tangent, Karmakanic), Tom Brislin (Renaissance, Yes), Marco Minnemann (Joe Satriani, Steven Wilson) et Casey McPherson (Flying Colors).
Et est-ce que cela fonctionne ? Et bien nous avons là une dream team dont le talent de la somme surpasse largement la somme des talents, ce qui n’est pas toujours le cas dans ce genre de formation.

The Sea Within

Voilà comment Roine Stolt introduit son nouveau groupe : « Nos goûts sont très éclectiques : du prog au jazz en passant par le classique, le rock heavy, le folk, le punk, la musique électronique et la pop. Il y a toutes ces influences dans la musique. Vous entendrez tout ce qu’il y a de bon dans la pop – avec de belles mélodies accrocheuses – avec en plus la dureté du métal, aux improvisations, à la musique symphonique et aux musiques de films. Nous nous sommes aussi laissés beaucoup d’espace pour jammer sur nos instruments respectifs. C’était l’idée de base en fait. Mais jusqu’à ce que nous ayons tout mis en commun, nous n’avions aucune idée où cela nous conduirait, ni si cela fonctionnerait en fait. »
S’il est vrai que The Sea Within nous propose une fusion des genres, il ne tombe jamais dans la démonstration gratuite et, loin de toute complexité hermétique, les huit compositions vous apporteront des moments d’intense plaisir.



Le groupe retrousse ses manches sur des titres aux relances captivantes comme ‘Ashes of Dawn’ aux riffs bien lourds mais également avec une tonne de finesse dans le jeu musical et ‘An Eye For An Eye For an Eye’ avec sa coupure jazzy ; à ce stade, je me permets la seule incartade critique de cette chronique : à mon humble avis, le jeu de guitare de Roine Stolt aurait mérité un supplément de muscle et de dynamisme sur ces titres.
Vous aurez droit aux très belles mélodies accrocheuses que sont ‘They Know my Name’ et ‘The Void’ et à un très proggy ‘Good bye’.
Je vous ai parlé de huit titres sur cet album mais, en fait, les trois dernières compositions s’enchaînent pour former un épique de très haut niveau qui va vous remuer les tripes, vous faire voyager l’âme et jouer avec délectation avec vos cordes sensibles ; une œuvre musicale aux mille facettes reliée aux racines nourricières de l’art progressif ! Du grand, très grand Flower Pain of Yes ! Et croyez moi, je n’en fais pas trop, c’est magnifiquement interprété avec même des vocalises de Jon Anderson en arrière plan sur des passages, il est vrai, très colorés Yes.

Je ne vous parlerai pas des bonus tracks tant j’ai eu du mal à enchaîner sur ce second CD, mais après tout abondance de biens​ ne nuit point.

A la réflexion, ce qui fait la force de ce groupe, c’est une approche instrumentale particulière avec des choix et une variété de sonorités pour chaque musicien qui sortent de l’ordinaire. J’ai vécu cet album comme l’ascension d’un mur d’escalade avec une myriade de points d’accroche et des possibilités infinies de pouvoir modifier mes trajets intérieurs.
Vous l’avez compris, je n’ai de cesse de me noyer dans cette mer intérieure riche en nutriments pour l’âme et le cœur et je souhaite qu’il en soit de même pour vous.


Rédigé par François le 06/06/2018
Commentaires

Magnifique album, commandé en vinyle
Le 06/06/2018 par Neoprog

Discographie
A lire aussi
Prochains concerts
  • 22/06/2018 - Galaad - Chez Paulette - Pagney-derrière-Barine
  • 22/06/2018 - Lazuli - Chez Paulette - Pagney-derrière-Barine
  • 22/06/2018 - Habitants - Doornroosje - Nijmegen
  • 22/06/2018 - The Gathering - Doornroosje - Nijmegen
Prochaines sorties