Neoprog.eu
Menu

Le Bateleur
Alco Frisbass - Le Bateleur
Titre : Le Bateleur
Groupe : Alco Frisbass
Sortie : 2018
Label : AltrOck Productions
Format : CD
Genre : Fusion

La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Soufre et Mercure - instrumental
  • Le Bateleur - instrumental
  • Arcane Majeur - instrumental
  • Les Cartes Vivantes - instrumental
  • Ombre Terre - instrumental

Formation en 2013

Fabrice Chouette [guitariste,clavier], Patrick Dufour [clavier,batteur], Frédéric Chaput [guitariste,bassiste,clavier,percussions] depuis 2017

Alco Frisbass, un nom de scène tout trouvé pour un bateleur instrumental. Le duo de breton/parisien, devenu trio, s’était fait connaître en 2015 avec un premier album plutôt réussi. Les voilà de retour, et pour notre plus grand plaisir, ils gravent leur nouvelle musique sur des microsillons. Alco Frisbass, ce sont des claviers, des guitares, une basse et des mélodies entre jazz fusion et prog cinématique.

Alco Frisbass

Devant un public bigarré composé d’oiseaux, poissons, personnages médiévaux et d’un androïde, le bateleur au large chapeau, vêtu d’or et de carmin, exécute ses tours de passe-passe. Alchimie, magie, tarots divinatoires, Le Bateleur nous invite à un voyage musical aussi joyeux que mystérieux. Les anachronismes de la magnifique couverture signée Dario D’Alessendro ne vous échapperont pas, pas plus que ceux qui se glissent dans les cinq pièces de l’album. Au milieu d’influences génésiciennes se dissimulent des plages post rock cinématiques et jazzy, embrassant près d’un demi-siècle d’inspirations progressives.

La colonne vertébrale d’Alco Frisbass est composée de claviers, orgues, synthés, pianos, joués par les trois bateleurs sur laquelle se greffe la guitare électrique de Fabrice, et la basse de Frédéric. La batterie, programmée par Patrick, semble naturelle même si elle ne possède pas la liberté du jazzman.



Trois invités se joignent au trio : un pianiste, Thierry Paysan, un guitariste, Jean-Luc Paysan et un cornettiste, Eric Rebeyrol, qui jouent tous ensemble sur une des pièces majeures de l’album, ‘Les Cartes Vivantes’, morceau d’une grande richesse instrumentale et à la guitare qui sonne par moment comme celle de Steve Hackett.

.

Le dernier titre ‘Ombre Terre’ donnera plus de fil à retordre à ceux qui voulaient écouter l’album en musique de fond, avec ses références aux années hermétiques et géniales du rock progressif de King Crimson, alors que d’autres pourront s’écouter comme une​ BO de film, tels ‘Le Bateleur’ avec sa basse façon “Mission Impossible” et ses claviers vintages avant de partir explorer un héritage plus seventies ou encore ‘Arcane Majeur’ à l’écriture très cinématique.



Je n’écoute pas du Alco Frisbass tous les jours, pas plus que la fusion ou le jazz, mais j’y trouve toujours un havre musical où s'épanouissent de nombreuses références à tout ce que j’aime dans le rock depuis les seventies.


Rédigé par Jean-Christophe le 23/01/2019
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties