Neoprog.eu
Menu

Azimuths
Allure of Stellar - Azimuths
Titre : Azimuths
Groupe : Allure of Stellar
Sortie : 2016
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Métal progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Limbus (Prelude, feat. Joseph Stevenson) - instrumental
  • Flatland - instrumental
  • Atlantis (feat. Sithu Aye) - instrumental
  • Shrangri La - instrumental
  • Eckmul (feat. Neogeofanatic) - instrumental

Jérôme Rollet []


Il s’agit de la troisième production de Jérôme Rollet que nous vous présentons à Neoprog. Ce grenoblois exilé aujourd’hui à Glasgow a joué dans Innerfield et The Intrisic Journey avant de se lancer dans Allure of Stellar.
Azimuths est un EP instrumental cinq titres d’environ vingt minutes, composé et joué par Jérôme avec trois invités sur les soli de guitares : Joseph Stevenson, Neogeofanatic et Sithu Aye. Des pièces métal progressives où de nombreux éléments, comme de l’électro, de la trompette, de la guitare jazzy et même des touches classiques viennent semer le trouble.

Allure Of Stellar

Tout commence avec ‘Limbus’, la plus courte des cinq pièces et celle qui m’interpelle à chaque écoute. Piano, trompette, cordes de violons pincées (programmées mais au rendu irréprochable) nous conduisent vers la moitié à une magnifique explosion sonore à la guitare. ‘Flatland’ n’est que du métal progressif très orienté guitares rageuses survolées de notes plus lumineuses. Nettement moins subtil, ce second titre n’en reste pas moins très efficace avec un joli jeu de cordes. La pièce qui suit sera la plus longue de l’EP, plus de six minutes où Sithu Aye se joint à Jérôme à la guitare. ‘Atlantis’ joue une nouvelle fois au métal progressif avec cependant beaucoup de nuances : une guitare aérienne et une basse très présente. Le titre avec sa construction élaborée et un jeu virtuose se déguste les yeux fermés. Le retour de la trompette dans la dernière ligne droite n’est pas étrangère à ce plaisir. ‘Shrangri La’ ressemble à un oignon avec ses différentes pelures qu’il faut enlever pour arriver au coeur. Les claviers, guitares, basse et batterie semblent, pendant trois minutes, vouloir faire bande à part avant de se retrouver brièvement pour laisser place à une guitare jazzy qui elle-même s’efface sous une charge métalleuse. Et c’est avec ‘Eckmul’ que se clôt cet EP, du métal électro ambiant un peu inclassable car il passe par de nombreuses couleurs de l’arc-en-ciel, d'abord chargé, son horizon se dégagant sur un crépuscule où trompette et piano enivrent avant le retour du gros temps.

J’aurais bien aimé plus de ‘Limbus’ dans Azimuths même si on en retrouve dans ‘Ekmul’ et que ‘Shrangi La’ surprend par son écriture. Pour un projet solo, cet EP brille par ses guitares, sa programmation et l’arrangement comme la production. Très orienté guitares (trop peut-être ?), cette première production outre Manche n’en réserve pas moins de nombreuses surprises. A découvrir.

Facebook : https://www.facebook.com/allureofstellar

Youtube :



Bandcamp :



Rédigé par Jean-Christophe le 13/05/2016
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties