Neoprog.eu
Menu

Judgement
Anathema - Judgement
Titre : Judgement
Groupe : Anathema
Sortie : 1999
Label : Music For Nations
Format : CD
Genre : Alternatif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Deep
  • Pitiless
  • Forgotten Hopes
  • Destiny Is Dead
  • Make It Right (F.F.S.)
  • One Last Goodbye
  • Parisienne Moonlight
  • Judgement
  • Don't Look Too Far
  • Emotional Winter
  • Wings of God
  • Anyone, Anywhere
  • 2000 and Gone
  • Harvest Soul

Formation en 1990

Vincent Cavanagh [] depuis 1996, Danny Cavanagh [], Jamie Cavanagh [] depuis 2001, John Douglas [batteur] depuis 1999

Judgement

Anathema - Liverpool - Royaume-Uni - 1990

Formation pour Judgment :

Vincent Cavanagh : chant, guitare
Daniel Cavanagh : guitare
Dave Pybus : basse
Martin Powell : claviers

Discographie jusqu’à Judgement :

The Crestfallen - EP - 1992
Serenades - 1993
Pentecost III - EP - 1995
The Silent Enigma - 1995
Eternity - 1996
Alternative 4 - 1998
Judgement - 1999

Un flash-back, luxe assez rare pour qu’on le goûte à sa juste mesure chez Neoprog. 1999, peut-être est-ce la fin du monde qui effrayait les artistes, les obligeant à se remettre en question, toujours est-il qu’Anathema allait cette année-là offrir à son public un album qui marquerait l’histoire du groupe, un de ses plus beaux albums. Partis du doom au début des années 90 avec growl et une technique encore mal dégrossie, les trois frangins Cavanagh inventent le death doom avant de glisser progressivement vers l’atmosphérique. Avec le départ du chanteur Darren White, le growl disparaît définitivement des morceaux, on s’éloigne des terrifiantes pièces sombres de Pentecost III pour explorer un doom atmosphérique voire électronique. Déjà sur Alternative 4, le virage à 90° est bien amorcé, pas totalement cependant, l’album contient encore quelques réminiscences agressives et des approches un peu bourrines. C’est vraiment avec Judgement que tout se met en place. Exit le doom, le death, le growl dont il ne subsiste plus de trace. Place à la guitare acoustique, au chant féminin envoûtant, aux titres qui feront la gloire des artistes sur scène comme avec ce “One Last Goodbye” (hommage à la mère de Daniel et Vincent qui vient de décéder) repris à deux voix de sublime manière sur Hindsight.

Le format s’en tient aux morceaux courts, nous ne sommes pas encore dans du progressif à proprement parler, cette démarche viendra plus tard, mais nous n’en sommes pas loin non plus, juste à la frontière. Judgement comporte pas moins de treize morceaux dont le plus long, “Wing Of God”, fait six minutes et vingt-neuf secondes, pas vraiment un péplum.
C’est avec “Parisienne Moolight” que le groupe lance la recette magique, le duo vocal atmosphérique qui, poussé dans ses retranchements, donnera naissance à ce chef-d’œuvre qu’est Hindsight, qui pourtant n’est qu’un album composé de reprises réarrangées.
Avec Judgement, Anathema gagne également ses galons progressifs, même si comme dit plus haut, ce ne sont que de timides tâtonnements. Les structures sont sous-jacentes, prêtes à éclore à la complexité et la finesse de l’écriture de Weather Systems. La guitare s’est découvert une affinité floydienne comme par exemple sur “Wing Of Gods”, encore quelque chose que l’on sentait venir depuis Alternative 4 (avec des reprises de The Wall). Le son comme le chant, à peine sorti du doom et du death, est pour l’instant encore une peu brut de décoffrage mais l’envie d’un jeu à fleur de peau se fait de plus en plus sentir, vous l’entendrez sans doute sur “Don’t Look Too Far”.

Le Saut de Pentecost III à Judgement est gigantesque et pourtant seulement quatre années les séparent. Le chemin parcouru jusque Weather System est encore plus grand. Anathema est un groupe qui se cherche et se réinvente à grande vitesse même si leur dernier opus, Distant Sattelite, est une régression, sans nul doute à but lucratif, vers la recette plus commerciale de We’re Here Because We’re Here. Judgement est un album-clé de la discographie d’Anathema, un magnifique disque qui pour certains restera le meilleur du groupe, pour d’autres, un palier dans leur fulgurante progression. Un indispensable !

Site : http://www.anathema.ws/

Facebook : https://www.facebook.com/anathemamusic


Rédigé par Neoprog le 05/12/2014
Commentaires
Aucun commentaire
Prochains concerts
Prochaines sorties