Neoprog.eu
Menu

Fear Of A Unique Identity
Antimatter - Fear Of A Unique Identity
Titre : Fear Of A Unique Identity
Groupe : Antimatter
Sortie : 2012
Label : Prophecy Productions
Format : CD
Genre : Trip hop
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

    Formation en 1997


    Comment classer Antimatter ?

    Sombre, mélancolique assurément, progressif par petites touches, le groupe se rapproche plus sur du rock alternatif que du progressif.

    Leur musique flirte avec les atmosphères de Porcupine Tree, Pink Floyd, Anathema, Gazpacho et d’autres tout en préservant leur identité.

    La voix de Mick Moss fait beaucoup au charme de la formation, un timbre chaud, légèrement voilée qui séduit tout de suite. Ensuite il y a la musique, sensuelle et sombre, avec la batterie de Colin Fromont inventive, parfois très présente sans qu’elle envahisse le paysage. Le violon de David Hall tisse des trames en lieu et place d’une guitare électrique.
    Le chant de Vic Anselmo qui accompagne magnifiquement Mick sur quelques titres.

    Mick Moss en plus de chanter gère beaucoup d’instruments, des claviers à la basse en passant par les samples, il compose la musique et écrit les textes, bref il est le front man de la formation.

    Fear Of A Unique Identity tisse une atmosphère sombre, mélancolique, limite dépressive.

    Vous n’allez pas bondir et danser sur cet album, soyons honnêtes, réservez-vous une grande heure de tranquillité, le soir, baissez les lumières, installez vous confortablement devant votre chaîne et dégustez. Dégustez ces deux voix si belles et cette musique précise, ciselée, qui vous enveloppe dans son manteau de brume. La magie va opérer. Cet album, comme Insight de Anathema, joue avec vos émotions sans en faire trop cependant, juste assez pour laisser une douce mélancolie s’installer en vous.

    Difficile de l’analyser titre par titre, il faut prendre l’album dans son ensemble, l’écouter du début à la fin sans faire de pause.

    Les textes sont sombres comme la musique, pas forcément très accessibles, traitant de l’individu et de la société avec un zeste de métaphysique.

    Un magnifique concept album à découvrir absolument.


    Rédigé par Jean-Christophe le 21/12/2012
    Commentaires
    Aucun commentaire
    Le magazine papier
    Magazine n°4 Magazine n°5
    Prochains concerts
    Prochaines sorties