Neoprog.eu
Menu

Arcade Messiah II
Arcade Messiah - Arcade Messiah II
Titre : Arcade Messiah II
Groupe : Arcade Messiah
Sortie : 2015
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Metal progressif

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Moon Signal - instrumental
  • Red Widow - instrumental
  • Black Dice Maze - instrumental
  • Gallows Way - instrumental
  • Fourth Quarter - instrumental
  • Via Occulta - instrumental
  • Read The Sky - instrumental
  • Start Missing Everybody - instrumental
  • The Four Horsemen - instrumental

Formation en 2014



John Bassett revient avec un nouvel album de Arcade Messiah, son projet solo instrumental. Pour mémoire, John Bassett jouait autrefois avec KingBathMat. En 2014, il sortait un bel album acoustique intitulé Unearth et peu après le premier opus de Arcade Messiah.

Sur Arcade Messiah, l’instrument central possède six cordes, des micros et un manche. Tout le reste semble accessoire. Riffs épais, motifs répétitifs, atmosphères oppressantes caractérisaient son premier album, bien loin de la mélancolie délicate de Unearth. Avec ce nouveau disque, John reprend la même recette sombre et chargée, avec cependant quelques surprises : du chant par exemple et quelques rares touches électro acoustiques qui aèrent parfois l’écriture.

Un écorché de cheval blanc dans une brume verte, presque glauque, telle se présente la pochette de ce numéro II. Neuf morceaux remplissent cette heure de musique, du très long ‘The four Horsemen’ au tout petit ‘Via Occulta’.
Une fois que vous avez entendu Bassett jouer en électrique, vous le reconnaîtrez à chaque fois. Très loin de Gilmour, Rothery et comparses, son jeu se rapproche parfois de Hackett. Un son torturé, sombre, saturé, des notes ni denses ni longues, des motifs répétés et des sauts incessants des graves aux aiguës, rien de vraiment relaxant dans tout cela. L’objectif de John est de créer une tension musicale palpable, presque douloureuse.

Sans surprise, la pièce qui m’interpelle le plus est la dernière et la plus longue. ‘The Four Horsemen’ et ses dix huit minutes possède tout pour plaire: une belle durée, une grande palette sonore, de la guitare claire jusqu’au son saturé et, cerise sur le gâteau, un peu de chant. Le titre se met en place progressivement et vers la septième minute, la voix de John arrive, volant la vedette aux guitares. Le titre s’achève aussi bien qu’il a commencé et, malgré la durée, l’oreille reste sollicitée de bout en bout. Magnifique !

‘Black Dice Maze’ sort également du lot. Moins frontal que les précédents morceaux, il débute par quelques notes lointaines, rejointes par la guitare pour très progressivement imposer des riffs plus saturés. Même chose avec le petit ‘Gallows Way’, ballade planante d’un peu plus de trois minutes qui aère l’album et laisse espérer que le ciel ne sera pas toujours tourmenté. ‘Fourth Quarter’ joue les montagnes russes, chargeant puis s’élevant dans les éthers, créant une pièce bien équilibrée mais sans réel développement et une fin abrupte. Ne passons pas sous silence ‘Via Occulta’, certes tout petit mais très agréable. ‘Start Missing Everybody’, l’avant dernier morceau, juxtapose, sur une courte durée, trois thèmes antinomiques : contemplatif, guitares, et charge métallique qui s’achève sans prévenir comme souvent chez Bassett.

D’autres pièces sonnent nettement plus métal, des morceaux sans temps mort, tendus, relativement denses comme ‘Moon Signal’, ‘Red Widow’, ‘Read The Sky’. Une écriture que l’on retrouvait beaucoup sur le premier opus de l’artiste. Encore que pour ‘Red Widow’, un passage plus subtil nous autorise une brève pause.

La batterie laisse parfois à désirer et il y a des redites sur cet album, mais au cours d’une heure quasi instrumentale c’était prévisible. Cependant, sur ce nouvel album, John élargit sa palette musicale et livre quelques très beaux titres comme ‘The Four Horsemen’ qui, à lui seul, justifie la découverte.

Facebook : https://www.facebook.com/arcademessiah

Soundcloud :



Rédigé par Jean-Christophe le 26/11/2015
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties