Neoprog.eu
Menu

Live
ARENA - Live
Titre : Live
Groupe : ARENA
Sortie : 2013
Label : Verglas Records
Format : CD
Genre : Néo-progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • The Great Escape
  • Bedlam Fayre
  • Crack In The Ice
  • Don't Forget To Breathe
  • Rapture
  • The Ghost Walks
  • One Last Au Revoir
  • What If?
  • Burning Down
  • Serenity
  • Ascension
  • Valley Of The Kings
  • The Eyes Of Lara Moon
  • Ghost In The Firewall
  • Crying For Help IV
  • City Of Lanterns
  • Riding The Tide
  • The Tinder Box
  • Solomon
  • Crying For Help VII
  • The Visitor

Formation en 1994

Clive Nolan [clavier], Mick Pointer [batteur], Keight More [] jusque 1996, Cliff Orsi [bassiste] jusque 1995, Paul Manzi [chanteur] depuis 2011, John Jowitt [bassiste] depuis 1996 jusque 1997, John Jowitt [bassiste] depuis 2011, John Jowitt [bassiste] depuis 1995 jusque 1995, Keith More [chanteur] depuis 1995 jusque 1996, Paul Wrightson [chanteur] depuis 1996 jusque 1998, John Mitchell [chanteur,guitariste] depuis 1996, Kylan Amos [bassiste] depuis 2014

ARENA revient avec un double CD concert, Live, enregistré pendant la tournée 2011 et 2012 de The Seventh Degree Of Separation.

C’est un nouvel ARENA qui se produit sur scène avec le retour de John Jowitt à la basse et l’arrivée de Paul Manzi au chant. Retrouver les deux John sur scène, c’est replonger dans la grande période du groupe et la tournée The Visitor, c’est tout dire.

Paul, lui, ne m’avait pas du tout convaincu dans le rôle du chanteur lorsque je les avais entendu à Strasbourg en 2011, mais force est de constater, l’habitude aidant aussi, que le bonhomme arrive bien à s’approprier les titres du groupe, particulièrement ceux de la période Wrightson.

Il y a des groupes qui font un live comme on liste des morceaux studio joués en play back, à la note prêt, sans recherche, histoire de ne pas perturber un public qui n’aimerait pas vraiment la musique. Rien de cela ici, ARENA nous livre vingt et un morceaux live, qui même s’ils ne sont jamais trop loin de la version studio, ils contiennent toujours un petit quelque chose à la guitare, aux claviers, au chant ou à la basse qui va donner une teinte toute particulière au titre.

Le live couvre la totalité de la carrière du groupe de Lion’s Cage jusque The Seventh Degree Of Separation en passant par The Visitor. On est pas dans la promo forcing du dernier album, mais dans une belle rétrospective de leur musique. Le dernier grand live en date du groupe était Breakfast in Biarritz et je n’osais espérer un si bel album, et pourtant... Live est une excellente surprise, un must have pour les amateurs du groupe mais également pour les personnes qui aiment les bons albums live.

On ne sait pas vraiment où ont été enregistrés les titres, sans doute un peu partout au cours de leur tournée, et malgré ça pas de patchwork, on pourrait croire que tout a été enregistré le même soir, du beau travail.

Il lui manque un peu le bruit du public et les échanges avec celui-ci (ils sont assez rare). Tout se concentre sur les morceaux admirablement bien ré interprétés par le groupe. Verglas aurait pu soigner un peu le livret qui est minimaliste, mais au fond, si on s’offre un live, c’est pour l’écouter alors ce n’est pas si grave.


Rédigé par Jean-Christophe le 19/06/2013
Commentaires
Aucun commentaire
Prochains concerts
  • 22/06/2018 - Galaad - Chez Paulette - Pagney-derrière-Barine
  • 22/06/2018 - Lazuli - Chez Paulette - Pagney-derrière-Barine
  • 22/06/2018 - Habitants - Doornroosje - Nijmegen
  • 22/06/2018 - The Gathering - Doornroosje - Nijmegen
Prochaines sorties