Neoprog.eu
Menu

XX
ARENA - XX
Titre : XX
Groupe : ARENA
Sortie : 2016
Label : Metal Mind Productions
Format : CD et DVD
Genre : Néo-progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • The Demon Strikes
  • Rapture
  • Double Vision
  • Crack in the Ice
  • Moviedrome
  • How Did it Come to This?
  • Butterfly Man
  • Bedlam Fayre
  • Serenity
  • The Unquiet Sky
  • Traveller Beware
  • The City of Lanterns
  • Riding the Tide
  • Hanging Tree
  • The Tinder Box
  • Solomon
  • Don't Forget to Breathe
  • Crying for Help 7

Formation en 1994

Clive Nolan [clavier], Mick Pointer [batteur], Keight More [] jusque 1996, Cliff Orsi [bassiste] jusque 1995, Paul Manzi [chanteur] depuis 2011, John Jowitt [bassiste] depuis 1996 jusque 1997, John Jowitt [bassiste] depuis 2011, John Jowitt [bassiste] depuis 1995 jusque 1995, Keith More [chanteur] depuis 1995 jusque 1996, Paul Wrightson [chanteur] depuis 1996 jusque 1998, John Mitchell [chanteur,guitariste] depuis 1996, Kylan Amos [bassiste] depuis 2014


Arena joue depuis plus de vingt ans. La line up a bien changé depuis Songs From The Lions Cage en 1995. Les deux membres fondateurs Clive et Mick restent indéboulonnables comme leur guitariste John Mitchell arrivé pour The Visitor. Pour les chanteurs et bassistes, c’est une autre histoire : Paul est arrivé pour The Seventh Degree Of Separation et Kylan vient de rejoindre l’équipe.

Le 3 avril 2015, Chez Paulette, nous retrouvions le quintette néo-progressif ésotérique en pleine forme,fêtant ses vingt années d’existence avec la sortie d’un nouveau concept, The Unquiet Sky et une tournée mémorable. Nous n’avions pas vu Arena en si belle forme depuis des années. Alors quelle ne fut pas ma joie d’apprendre qu’ils sortiraient le 12 février XX, un DVD et deux CDs live enregistrés lors de cette tournée, six jours après leur performance Chez Paulette, le 9 avril au Rialto de Katowice en Pologne.

Dix sept titres couvrant presque toute leur carrière avec un bel éclairage sur The Visitor (incontestablement le chef d’oeuvre du groupe) et une présentation succincte de leur nouveau bébé, The Unquiet Sky. Notons également, joué pour la première fois en live, ‘Moviedrome’, un des morceaux les plus complexe de leur discographie. Ajoutez à cela deux interviews, celle de Mick, dix minutes où il parle de l’histoire du groupe, du processus créatif et du dernier album et celle de Clive, dix sept minutes qui parlent entr’autres de steam punk et d’ésotérisme. Une discographie interactive du groupe, quelques photos du concerts en musique et quatre fonds d’écrans, le DVD est bien rempli avec une set list de rêve contenant les incontournables ‘Serenity’, l’inévitable final ‘Crying For Help 7’ et Paul Manzi très en voix, apportant une touche personnelle à de grands classiques. Que peut-on demander de mieux ? Peut-être une belle image tout simplement. L’ennemi de la vidéo a deux noms, Rouge et Bleu. Pas de chance avec ce concert, le groupe est sous le feu de ces deux couleurs pendant près de deux heures. Le résultat visuel s’en trouve grandement affecté. Impression de flou et de sous exposition. Pourtant les caméras font du bon travail, variant les plans comme au début de City of Lanterns quand Paul chante. Le montage, lui aussi, est bien réalisé. Ces éclairages collent à l’atmosphère de Arena, mais en vidéo comme en photo, cela passe très mal.

Il s’agit d’un bon live avec un groupe en forme même si on ne sent plus depuis longtemps de réelle complicité entre les gars. Niveau son, rien à dire, donc n’ayez aucune hésitation concernant les CDs. Même si l’image n’est pas des meilleures, j’apprécie de les revoir en DVD. Dommage pour la scène un peu étroite et l’éclairage peu flatteur. Les fans d’Arena apprécieront, pour les autres, je recommande la version CDs.

Facebook : https://www.facebook.com/arenaworld

Vidéo :



Rédigé par Jean-Christophe le 12/02/2016
Commentaires
Aucun commentaire