Neoprog.eu
Menu

Burn The Sun
Ark - Burn The Sun
Titre : Burn The Sun
Groupe : Ark
Sortie : 2001
Label : Inside Out Music
Format : CD
Genre : Metal

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Heal The Waters
  • Torn
  • Burn The Sun
  • Résurrection
  • Absolute Zero
  • Just A Little
  • Waking Hour
  • Noose
  • Feed The Fire
  • I Bleed
  • Missing You
  • Silent Is The Rain

Formation en 1990
Dissolution en 2002


'Heal The waters' est le premier morceau qui m'a fait découvrir le groupe Arck avec ses percussions époustouflantes, un titre nerveux technique et riche qui fait se demander comment ce groupe si prometteur n'a pas décollé plus que ça. Entre les claviers, les guitares, les percussions et la basse on est propuslé à toute allure dans un métal progressif ahurissant.

'Torn' est plus sage, mais pas convenu. Le chanteur donne une pleine mesure de sa voix, laissant la musique un peu en retrait. Ne vous y trompez pas, on joue moins fort mais on joue et les percussions sont extraordinaires.

'Burn The Sun', titre éponyme laisse relativement indifférent en fait, dans l'ombre des autres morceaux, peut-être qu'il se laissera découvrir après de plus nombreuses écoutes.

'Resurrection' est un peu plus Hard FM, plus grand public mais pas totalement avec son gentil break central, un solide dérapage final et toujours un jeu de batterie à se faire de grosses ampoules aux mains.

'Absolute Zero' démarre dans une étrange atmosphère, ton psychotique du chanteur, notes étirées dans l'attente suivies d'un bon gros refrain efficace et on reprend. C'est génial surtout quand après trois minutes bien rodées la musique se charge un peu plus.

'Just a Little' nous transporte sur des mélodies hispanisantes aussi aisément que ça, et ça passe en douceur au milieu de ce métal, qui d'ailleurs revient vers la fin du titre.

'Waking Hour' est plus atmosphérique dans les premières mesures, encore un peu hard FM puis carrément déjanté, se raccrochant parfaitement avec 'Noose'. Construit principalement sur un refrain facile, c'est un des titres que l'on mémorise vite même si la partie instrumentale bien allumée laisse sans voix.

'Feed The Fire' est dans la continuité, on croirait presque entendre un Police survitaminé.

'Bled' a presque le ton d'une ballade, sur le dos d'un pur sang certes, mais une ballade. Très vite le ton change, d'ailleurs on va de surprises en surprises avec cette soudaine tonalité arabe puis on repart comme si de rien n'était.

Et si pour finir on donnait un peu dans un melo planant avec les claviers, de l'echo et tout ? Comme ca on aura du matériel pour emballer en boite. Et bien allez-y, quand c'est bien fait, pourquoi pas, pathos violons, voix déchirante, percussions sages, gentil solo, la totale. On est un peu dans le cliche quand même mais pouf, magique, après un bâillement tout ce petit monde se réveille un peu pour ne pas mourir d'ennui dans la guimauve.

Malgré cette faute de goût notable 'Burn The Sun' est un album assez gonflé, très instrumental, nerveux a souhait, qui ravira les amateurs du genre.


Rédigé par Jean-Christophe le 07/07/2011
Commentaires
Aucun commentaire
Discographie
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties