Neoprog.eu
Menu

Shattered Lines
ATTO IV - Shattered Lines
Titre : Shattered Lines
Groupe : ATTO IV
Sortie : 2011
Label : Gallileo Reccords
Format : CD
Genre : Progressif

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • The persistence of memories
  • Bad dreams
  • The Mind's Arabesque - A second
  • The Mind's Arabesque - Burning ashes
  • The Mind's Arabesque - Ecce Homo
  • In circle
  • The voyager - Dark Eath - instrumental
  • The voyager - Deep air - instrumental
  • The voyager - Final Rush - instrumental


Shattered Lines est le premier album du groupe italien ATTO IV.

Une jeune formation à quatre, Valerio Rozzotti au chant et aux guitares, Nicolo' Colombo à la basse et guitares, Christian Moro aux claviers, enfin Francesco Fabris aux percussions.

'The persistence of memories' débute l'album sur un titre que n'aurait pas renié Dream Theater, c'est d'ailleurs ce titre qui m'a donné envie d'en savoir plus sur le groupe ATTO IV. Du Bonheur !

Avec 'Bad Dreams' on aborde une musique plus progressive, huit minutes, une construction assez ambitieuse qui tient très bien la route et qui est aisée d'écoute.

'The mind's arabesque' est construit en trois parties :

'A second' commence de manière un peu chaotique, mais après deux minutes trente on arrive sur une très belle plage de chant qui sonne très Porcupine Tree et qui va alterner avec quelques riffs assez déjantés.
Peu avant la fin du titre, la musique dérive vers une session de jam qui va un peu donner le ton du reste de l'album.
Plus de huit minutes assez excellentes après un démarrage un peu hasardeux.

'Burning ashes' est relativement inclassable, mélangeant habilement de nombreux genres, une voix vocodé, du prog 70's, du folk, un zeste métaleux, puis une plage de chuchotements au milieu de quelques notes, tout ça en trois minutes cinquante, absolument bluffant.

Dommage que l'enchaînement sur 'Ecce homo' ne soit pas très raccord, bon, c'est un détail de production.
Là on surfe sur du progressif vintage avec quelques alternances métalliques.
Le titre est assez indigeste.

'In circle' alterne des couplets très nerveux et passages plus apaisés, mettant en valeur la voix très particulière de Valerio. La plage instrumentale est un pure délice.

Enfin 'The voyager' nous plonge dans un instrumental en trois parties :

Ce sont trois titres qui usent de nombreuses références musicales très différentes tout en gardant une grande cohérence.
On flirte avec du métal progressif, du jazz, de la guitare classique, du progressif.
Parfois on croit entendre du Dan Ar Braz (guitariste breton),
comme dans 'Deep Air', parfois du Satriani, bref un grand mélange des genres, bien arrangé.

Alors passé la surprise, que dire de cet album ? les deux premiers titres métal progressif, sont très vendeurs, classiques dans leur genre.
La suite est plus expérimentale, elle ne plaira pas forcément à toutes les oreilles, pour ma part, c'est la cerise sur le gâteau, ATTO IV sait faire autre chose, un savant mélange de genres, qui étonne tout d'abord et se laisse peu à peu apprivoiser.
J'aime beaucoup l'ensemble. Le groupe possède un très grand potentiel et la voix du chanteur est intéressante.
Je vous recommande cette perle du prog italien.


Rédigé par Jean-Christophe le 11/10/2011
Commentaires
Aucun commentaire
Discographie
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
  • 05/02/2020 - HYPNO5E - La Laiterie - Strasbourg
  • 08/02/2020 - Alcest - Ninkasi GERLAND - Lyon
  • 08/02/2020 - Ange - Centre Tanzmatten - Sélestat
  • 09/02/2020 - Leprous - La Laiterie - Strasbourg
Prochaines sorties