Neoprog.eu
Menu

01011001
Ayreon - 01011001
Titre : 01011001
Groupe : Ayreon
Sortie : 2008
Label : Inconnu
Format : CD
Genre : Métal progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Age of Shadows
  • Comatose
  • Liquid Eternity
  • Connect the Dots
  • Beneath the Waves
  • Newborn Race
  • Ride the Comet
  • Web of Lies
  • The Fifth Extinction
  • Waking Dreams
  • The Truth is in Here
  • Unnatural Selection
  • River of Time
  • E=mc²
  • The Sixth Extinction

Formation en 1995

Arjen Anthony Lucassen []

Si vous aimez la science fiction, le rock progressif, les opéras rock, les concepts albums, la musique folk, alors vous êtes prèt pour Ayreon.
Chaque album est une nouvelle histoire, contée par de nombreux musiciens et chanteurs.
Cette fois-ci, Arjen réuni pas moins de dix sept voix à ses côtés, un record. Ce nouvel opus, plein de références aux précédents albums oscille entre métal et folk avec un peu de pop.
De nombreux morceaux complexes, avec des thèmes, des refrains ponctuent cet album. On découvre aussi trois pièces atypiques, morceaux à deux voix, paisibles qui sont à part dans la narration.
'Age of Shadows' commence l'album en force. Titre magnifique avec une partie appaisée et le rappel du thème principal à la fin. L'énumération binaire surprend la première fois, mais après une seconde écoute c'est adopté.
'Comatose' est un duo à la rythmique lente et répétitive, percussions et claviers.
'Liquid Eternity' est absolument magnifique. Le refrain à la basse et ce son métal saturé alternant avec des passages plus paisibles est une grande réussite.
'Connect the Dots' fait partie des morceaux atypiques, il surprend la première fois et prend plus d'intéret après avoir lu et écouté tout l'album.
'Beneath the Waves' est le tube, un fabuleux titre progressif très bien construit que le clip embellit encore.
'New born race' est un mélange de genres assez déroutant, de très bons passages mais qui mis ensemble sont un peu indigestes. Un titre en six parties.
'Ride the comet' est décevant, très simple, construit autour d'un refrain.
'Web lies' est encore un titre à deux voix, tout simple, ancré dans le monde réel comme 'Connect the dots'.
'The Fifth Extinction' qui commence le disque 'Earth' comprend cinq parties. Le morceau s'ennerve assez vite et nous offre un beau passage instrumental.
'Waking the Dreams' c'est un peu la bavure, tout ça à cause du refrain qui tombe totalement à plat, dommage car la musique était belle et le solo de guitare magnifique.
'The Thruth is There' chanté par Arjen et Liselotte. Un titre atypique mais qui rejoint le récit et fait le lien avec les deux autres morceaux du genre, bien vu.
A partir d'ici, ce n'est que du bonheur !
'Unatural selection', un magnifique titre pour le chant avec une belle construction musicale.
'River of Time' sonne folk avec un excellent refrain.
'E=mc²' comprend un très beau thème aux claviers et basse. Un refrain génial avec la voix de marjan et un fianl instrumental grandiose.
'The Sixth Extinction' est la pièce magistral de l'album. douze minutes de bonheur, une musique visuelle et puissante, Arjen au sommet de son art.
bref malgré quelques titres un peu faibles, c'est tout de même un album incroyable, à écouter d'urgence pour les amateurs du genre.


Rédigé par Neoprog le 04/02/2008
Commentaires
Aucun commentaire