Neoprog.eu
Menu

Somewhere in between
Cloud-Cuckoo-Land - Somewhere in between
Titre : Somewhere in between
Groupe : Cloud-Cuckoo-Land
Sortie : 2018
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Pop
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations

Titres

  • Give Up The Ghost
  • Behind the old master
  • Small steps
  • Under the skin
  • Come and Go
  • Molpee's Song
  • Hope is Gone
  • Down Of Time
  • Back To the wall
  • The Key to feeling

Formation en 2010

Guillaume Bernard [guitariste], Mélusine Fradet [chanteur], Romain Bercé [percussions], Laura Nicogossian [clavier]

De la rencontre, en 2010, de Guillaume Bernard (Klone) et de Mélusine Fradet, naîtra huit années plus tard Cloud Cuckoo Land. Un duo bientôt rejoint par Romain Bercé et Laura Nicogossian.

Cloud Cuckoo Land

C’est un clip, celui de ‘Small Steps’, qui a affolé ma boussole. Une homme de la ville, grimé en âne, est guidé par une fillette jusqu’au sommet d’une dune où une femme solitaire contemple l’océan. L’homme et la femme se prennent par la main, sautent sur le sable et entament une magnifique chorégraphie. Une voix fascinante, une musique aérienne faite de guitares et de percussions, je tombais en pâmoison.

Je ne pouvais en rester là avec eux. Déjà adepte des mélodies de Klone, depuis longtemps amoureux de Kate Bush, je ne pouvais que succomber à ce premier album, Somewhere in Between, né d’un financement participatif et d’une passion musicale.

Le voyage onirique dans lequel nous plongent Guillaume et Mélusine flotte entre océan et azur comme des oiseaux. Des notes épurées jouant avec une voix cristalline où des traits de guitares maintiennent une​ tension à peine perceptible. Une sorte de post rock acoustique habité par un chant ensorcelant qui vous tient la main pendant dix pièces magiques.

Avec Cloud-Cuckoo-Land, je retrouve les délices d’un ‘Oh England My Lion Heart’ (Kate Bush), d’un ‘Glory Box’ (Portishead) ou d’un ‘Mother Revolution’ (Torry Amos). Passé la fascination première, une fugitive impression de redite s’installe, sensation qui ne dure qu’un instant, le temps que votre oreille discerne toutes les nuances de la voix de Mélusine, parfois enfant, parfois femme, et l’écriture quasi minimaliste que Guillaume tisse autour des atmosphères des chansons. Depuis longtemps déjà, il désirait construire un projet acoustique (Unplugged) avec une voix féminine. En 2010 il rencontrait la comédienne et la chanteuse, et au fil des mois ils composèrent ensemble ces dix merveilles.

Je n’en suis qu’à ma dixième écoute et j’attends avec impatience le CD. Car déjà en mp3, le son fait honneur au travail des musiciens. Si nous n’étions pas en France, je parierais que Somewhere in Between serait une machine à tubes qui tournerait en boucle sur les ondes. Mais nous sommes en France… Alors pour que Cloud-Cuckoo-Land voit son travail pleinement récompensé, il faudra que vous l’écoutiez, que vous en parliez autour de vous. Cette merveille doit être connue, ne la manquez pas.

Facebook : https://www.facebook.com/CLOUD-Cuckoo-LAND-124136234900632/

Vidéo :


Rédigé par Jean-Christophe le 23/03/2018
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°3 Magazine n°4
Prochains concerts
  • 22/09/2018 - Lazuli - L'Atelier à Spectacles - Vernouillet
  • 28/09/2018 - Anathema - Le Splendid - Lille
  • 04/10/2018 - Leaves Eyes - Le Metronum - Toulouse
  • 05/10/2018 - Scarlean - Secret Place - Saint-Jean-de-Védas
Prochaines sorties