Neoprog.eu
Menu

Hit The head
Corbeaux - Hit The head
Titre : Hit The head
Groupe : Corbeaux
Sortie : 2014
Label : Blue Wave Production
Format : CD
Genre : Post-rock

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Cran d’arrêt - instrumental
  • La bagarre - instrumental
  • 7th Avenue - instrumental
  • Sur un fil - instrumental
  • Where Is Dave? - instrumental
  • Ezimpurkor - instrumental


Hit the Head

Corbeaux
Quimper, France, 2010

Genre : post-rock

Musiciens :
Mathieu Crétier : basse
Mickaël Pochet : guitare
Maël Le Guichaoua : guitare
Joris Saïdani : batterie

Discographie :
Terrain blanc, 2011
The Meeting Point, split-EP avec Volte Face, 2012
Hit the Head, EP, autoproduction, 1er décembre 2014

Les Bretons de Corbeaux sortent en cette fin d’année leur nouvel EP Hit the Head, et l’on peut dire que ça va vous secouer les neurones (s’il en reste) !
Notre quatuor a dû écouter Aimé Jacquet et a, en effet, musclé son jeu. Sans doute, l’arrivée du nouveau bassiste, Mathieu Crétier, en remplacement de Johannes Dubois, y est-il pour quelque chose, mais il y a aussi fort à parier que les récentes expériences scéniques du quatuor (Vieilles Charrues, Les Bars en Trans de Rennes, le Lott Festival en Allemagne ou Le Batofar à Paris) ont fait évoluer leur musique et leur a donné une certaine assurance, doublée d’une grande conviction.
Pour ce faire, les 4 garçons du Grand-Ouest sont partis enregistrer à Laval sous la houlette d’Amaury Sauvé (Birds in Row, As We Draw…), ont fait réaliser le mastering à Stockholm par Magnus Lindberg (Cult of Luna, Abraham…) et ont bénéficié d’un financement participatif Ulule à l’objectif dépassé, qui leur a permis d’ajouter un sixième titre, légèrement chanté -si je puis m’exprimer ainsi - celui-ci, à leur galette toute fraîche (oui, une galette, pour des Bretons, enfin…).
Un seul titre chanté, car Corbeaux évolue dans le style post-rock, généralement instrumental, et ne me demandez pas de débattre pour savoir si le post-rock c’est encore du rock progressif, là où bien des groupes rangés sous cette dernière bannière font plutôt de la musique que l’on peut qualifier de régressive…

”Corbeaux”

Ainsi donc, ce court opus – un peu plus de trente-cinq minutes – envoie du lourd, porté par une rythmique impressionnante sur laquelle les guitares s’en donnent à cœur joie ! On oscille entre des climats oppressants ("Cran d’arrêt") ou quelque chose de plus aéré (paradoxalement, "La bagarre", le titre en vidéo ci-dessous).
Bien entendu, quand on écoute Corbeaux, on pense immanquablement aux Ecossais de Mogwai, les chantres du post-rock, à Explosions in the Sky, mais avec une rage et une intensité plus proches de Cult of Luna (tiens, tiens…) ou du metal post-rock de Russian Circles. A cet égard, "7th Avenue" est un titre particulièrement représentatif du genre…
Mais cela n’empêche pas une identité de son et de composition propre à nos noirs oiseaux. Là où certains groupes post-rock s’enlisent dans la répétition outrancière de thèmes, Corbeaux ajoute la finesse d’une inspiration progressive dans la variation des structures, s’appuyant sur le jeu de batterie particulièrement jouissif de Joris Saïdani (voir la structure alambiquée de "Sur un fil", son lent démarrage et sa montée en puissance… progressive, ses guitares mêlées, sa violence hardcore sur le final) !
"Where is Dave? ", déjà présent sur Terrain blanc, restera mon morceau préféré, plus classique certes dans l’alternance des passages lents et appuyés, mais tellement réussi pour la beauté de sa mélodie épurée mais imparable, et la finesse de sa partie de batterie…
Nos oiseaux de malheur (selon les Svinkels), finissent sur la lettre anonyme que constitue "Ezimpurkor" et ses plus de huit minutes, joliment posée, finement ciselée, écrite à la plume acérée et brillante de guitares tantôt en arpèges, tantôt en accords plaqués, avant qu’un chant violent, mixé très rock, ne déverse son flot atrabilaire…
On conviendra sans peine de l’aspect cinématographique de ce Hit the Head, tout comme on reconnaîtra aisément que l’on tient avec Corbeaux un des fleurons du post-rock hexagonal, s’ils ne sont pas dévorés par les grands rapaces, coyotes ou autres foies jaunes répandus dans nos contrées !
Aussi, si vous souhaitez vous frapper la tête ou que l’on vous la fracasse, cet opus de Corbeaux vous est recommandé, parole de nain grincheux (et le premier qui dit pléonasme se ramasse un coup de hache) !

Facebook : https://www.facebook.com/corbeauxrock

Site : http://corbeauxrock.com/

Vidéo officielle :


Rédigé par Henri le 26/11/2014
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
  • 29/10/2020 - Altesia - L'usine à Musique - Toulouse
  • 29/10/2020 - Lazuli - Spirit 66 - Vervier
  • 05/11/2020 - La Dispute - Substage - karlsruhe
  • 06/11/2020 - Mars Red Sky - La Rodia - Besançon
Prochaines sorties