Neoprog.eu
Menu

Bronze
Crippled Black Phoenix - Bronze
Titre : Bronze
Groupe : Crippled Black Phoenix
Sortie : 2016
Label : Season of Mist
Format : CD
Genre : Electro
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Dead Imperial Bastard
  • Deviant Burials
  • No Fun
  • Rotten Memories
  • Champions Of Disturbance (Pt 1 & 2)
  • Goodbye Then
  • Turn To Stone
  • Scared And Alone
  • Winning A Losing Battle
  • We Are The Darkeners

Formation en 2007


Les préhistoriens le nomme l’âge de bronze. Quatre mille ans avant notre ère, l’invention de cet alliage bouleversa la culture des tribues nomades. Sédentarisation, débuts de l’agriculture, conception d’outils, d’armes en métal, un âge de prospérité, de beauté et de guerres commençait.

Crippled Black Phoenix - Bronze

Le nouvel album du collectif Crippled Black Phoenix reflète tout cela. Un alliage musical de dix morceaux mélancoliques en forme d’exorcisme aux démons dépressifs de Justin Greave, fondateur du groupe.

Tenter de ranger Crippled Black Phoenix dans une case serait vain. D’autres s’y sont essayés avant moi sans succès. Blues, stoner, doom, progressif, psychédélique, pop, tout leur convient pour quelques secondes. Alors plutôt que d’ergoter sur leur étiquette, parlons de leur musique.

“In the beginning there was darkness…” ainsi commence Bronze sur du cinématique à la Vangelis. Ce premier titre, ‘Dead Imperial Bastard’ ne reflète pas la suite de l’album qui explore une multitude de genres. Pour preuve, ce virage blues avec ‘Rotten Memories’, revenant aux fondamentaux de la musique rock. A l'extrême opposé, ‘Champions Of Disturbance’, en deux parties, nous convie tout d’abord à une transe instrumentale post rock psychédélique de quatre minutes, avant de se lancer dans un rock rythmé aux parties vocales dignes de ‘Welcome To The Machine’. Et que dire de ‘Turn To Stone’, un hard rock vintage où David Jonson prête sa voix pour l’occasion, un titre qui s’impose sans troubler l’harmonie de l’album. La trompette de Robert Holm hante quelques titres comme ce ‘Scared And Alone’ avec Belinda Kordic au chant. Une pièce lente qui me met mal à l’aise à chaque écoute, belle, solennelle et torturée. Enfin, impossible de passer sous silence ‘Winning A Loosing Battle’, la plus longue et plus étrange pièce de l’album. Deux parties post métal chantées qui encadrent une longue section instrumentale expérimentale.

Crippled Black Phoenix

Bronze se pose comme un album tout en nuances, à la frontière de nombreux genres. Crippled Black Phoenix tisse des atmosphères sombres, parfois lourdes comme une chape de plomb, rock, métal, progressives, inclassables qui vous plongent pendant près de soixante dix minutes dans un monde à part.

Facebook : https://www.facebook.com/CBP444


Rédigé par Jean-Christophe le 16/11/2016
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°4 Magazine n°5
Prochains concerts
  • 25/10/2018 - Sylvan - Das Rind - Rüsselsheim
  • 26/10/2018 - Carpet Crawlers - Spirit 66 - Vervier
  • 26/10/2018 - Sylvan - Chez Paulette - Pagney-derrière-Barine
  • 27/10/2018 - D Project - Prog En bauce - Villemeux sur Eure/France
Prochaines sorties