Neoprog.eu
Menu

Invisible, the Dead
Damnation Day - Invisible, the Dead
Titre : Invisible, the Dead
Groupe : Damnation Day
Sortie : 2013
Label : Nightmare Records
Format : CD
Genre : Metal

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Invisible The Dead
  • The Meaning
  • I Am
  • Reaper
  • A Ghost in Me
  • Lucid Dreaming
  • Reflections
  • Carried Above The Sun
  • A World To Come

Formation en 2005

Mark Kennedy [], Jon King [], Luke Vinken [], Dean Kennedy [batteur]

Damnation Day est un groupe de Power Metal Australien, si si, vous avez bien lu Power Metal…

Et alors, ça fait quoi ici ? On est dans Neoprog non ?

Cessez de pinailler et lisez. Damnation Day est donc un groupe australien qui sort son premier album chez Nighmare le 17 septembre, premier album intitulé Invisible, The Dead.

Le groupe se compose de Mark Kennedy - chant et guitare rythmique Jon King - lead guitare, Luke Vinken - basse et de Dean Kennedy à la batterie. Pas de claviers, pas officiellement, mais il y en a un peu dans les arrangements, et puis c’est du Power Metal.

Comment en suis-je arrivé à écouté ce groupe ? La revue de presse hebdomadaire apporte bien des surprises dans les oreilles du webzine, plus souvent des choses inaudibles pour un progueux que de belles découvertes. Mais à force de prog, de titres longs, élaborés, complexes et techniques, le cerveau et les oreilles réclament de temps en temps une pause. Bien entendu j’ai les Beatles, l’intégrale de Debussy, ACDC, mais de temps en temps, j’aime bien le laver les neurones avec du neuf.

Du coup, mon dévolu s’est porté sur Damnation Day après avoir visionné leur clip. Bon choix, une première écoute et quelques jolies surprises, une seconde, une troisième, c’est adopté.

Pourquoi ce coup de cœur ? Tout d’abord l’incroyable voix de Mark que vraiment j’adore, et oui la voix toujours le truc qui me fait craquer. Ensuite il y a ces ressemblances avec le meilleur de Queensryche et cette foutue énergie que le groupe met dans sa musique, jolie patate !

Beaucoup d’énergie mais également pas mal de finesse sur les titres acoustiques auxquels on ne s’attendait pas forcément dans l’album, des titres bien disposés pour offrir un break agréable.

Évidemment les titres sont courts, j’aurais bien envie de les étirer mais bon, on ne pas forcer le groupe à changer de genre musical non plus.

La musique de Damnation Day va à l’essentiel mais contrairement à de nombreux groupes qui font dans le Power Metal, en quelques minutes elle réussi à placer des changements de tempo, des instrumentaux et des breaks, brefs des constructions très progressive mais hyper condensées. En gros pas de blabla, elle va à l’essentiel.

Outre le chant vraiment beau de Mark (mais écoutez le donc sur I am), on peut souligner le très bon niveaux des musiciens. Même si la batterie fait souvent dans le je tape à fond sur les fût, Dean sait également calmer le jeu et dans ces moments là placer d’excellents enchaînements. La guitare bourrine pas mal mais c’est le genre qui veut ça et sur quelques morceaux l’oreille se rend vite compte que la palette de Luke est nettement plus large. Ce que j’ai eu plus de mal à suivre c’est la basse sauf sur quelques passages (Reapper) car elle se fait un petit peu écraser pas la batterie et la guitare.

Les surprises sont Ghost in Me ou A World to Come, des titres tous gentils, genre le slow des Scorpion, mais après tout, c’est tellement bon que l’on en redemande. En plus cela offre une jolie pause au cours de l’album et permet d’apprécier encore plus la voix de Mark, alors pourquoi s’en priver ?

Je sais je suis hors des clous, mais cet album m’a tellement plus que je voulais le partager avec vous, du bonheur !


Rédigé par Jean-Christophe le 31/08/2013
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
  • 03/10/2020 - Shuffle - Halle La Verrière - Meisenthal
  • 03/10/2020 - UnCut - Halle La Verrière - Meisenthal
  • 03/10/2020 - Klone - Halle La Verrière - Meisenthal
  • 03/10/2020 - Gens de La Lune - Chez Paulette - Pagney-derrière-Barine
Prochaines sorties