Neoprog.eu
Menu

The Golden Moth
Dark Sarah - The Golden Moth
Titre : The Golden Moth
Groupe : Dark Sarah
Sortie : 2018
Label : Inner Wound Records
Format : CD
Genre : Métal symphonique
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations

Titres

  • Desert Rose
  • Trespasser
  • Wheel
  • My Beautiful Enemy
  • I Once Had Wings
  • Pirates
  • Sky Sailing
  • Wish
  • The Gods Speak (avec Marco Hietala & Zuberoa Aznarez)
  • Promise
  • Golden Moth
  • The Gate Of Time

Formation en 2012

Heidi Parviainen [chanteur], Erkka Korhonen [guitariste], Sami Salonen [guitariste], Rude Rothstén [bassiste], Thomas Tunkkari [batteur]

Les voix de Sarah et du Dragon, accompagnées de cordes métalliques et de cuivres symphoniques, nous racontent les chroniques de Dark Sarah.

Après le monde souterrain, nous découvrons l’étage supérieur où les dieux habitent une île flottante au dessus du désert. Autrefois ennemis, Sarah et le Dragon s’allient pour réussir à rencontrer les dieux. Sur leur chemin parsemé d’embûches, ils rencontreront la diseuse de bonne aventure (Netta Skog), l’ours polaire (Marco Hietala) et le masque de fer (Zuberoa Aznarez).

Dark Sarah

Ce troisième opus de Dark Sarah, fait, une fois encore, la part belle aux voix de Heidi Parviaimen (Sarah) et JP Leppaluoto (le Dragon) sur une musique metal symphonique cinématique virant même à la comédie musicale. Nombre d’entre vous pourront trouver les aventures fantastiques de notre égérie très kitch, comme l’orchestration grandiloquente qui les porte une heure durant. Mais les amateurs de duos chantés ne craignant pas l’abus de pathos devraient adorer.



Deux guitaristes (Erkka Korhonen et Sami Salonen), un bassiste (Rude Rothsten) et un batteur (Thomas Tunkkari) martèlent l’enclume d’une orchestration omniprésente que l’on doit à Milko P Mustonen qui a travaillé pour Delain, Sonata Artica et Ensiferum, autant dire du lourd. Une orchestration aux trois cents violons, altos, violoncelles, tubas, cors, clarinettes virtuels qui pêche comme à chaque fois par leur couleurs fades et leur grain émoussé, mais qui donne le change tout de même si vous n’êtes pas trop tatillon. A quand un enregistrement avec orchestre ?

Si la majorité des douze titres de The Golden Moth sont des modèles de metal symphonique, l’album réserve tout de même son lot de surprises: ‘Once Had Wings’ à l’accordéon (numérique hélas), ‘Pirates’ d’inspiration plus folk, ‘Wish’ que l’on croirait sorti d’une comédie musicale des années cinquante et ‘Golden Moth’ qui possède un air de Ayreon symphonique.

Ce papillon de nuit doré, qui s’envole vers le soleil à la fin de l’histoire, conclut la première trilogie des aventures de Dark Sarah. The Golden Moth exploite mieux le duo formé par Heidi et JP qui brillait dans ‘Dance With The Dragon’ sur le précédent opus. L’album possède également une meilleure unité musicale et s'élève au dessus des deux premiers. La bonne idée serait maintenant que leur label, Inner Wound Records, édite un joli coffret réunissant les trois albums Behind The Black Veil, The Puzzle et The Golden Moth.


Rédigé par Jean-Christophe le 16/08/2018
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°3 Magazine n°4
Prochains concerts
  • 28/09/2018 - Anathema - Le Splendid - Lille
  • 04/10/2018 - Leaves Eyes - Le Metronum - Toulouse
  • 05/10/2018 - Scarlean - Secret Place - Saint-Jean-de-Védas
  • 05/10/2018 - Out5ide - Chez Brigitte - Aspach le Haut
Prochaines sorties