Neoprog.eu
Menu

The Splinter of Light We Misread
Defying - The Splinter of Light We Misread
Titre : The Splinter of Light We Misread
Groupe : Defying
Sortie : 2016
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Métal progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • The Sunlight Recedes
  • Till Shadow is White
  • Irreversible
  • New Dawn Fades

Formation en 2008

Piotr Stepinski [], Rafał Warniello [], Paweł Siemaszko [], Tomasz Semeniuk [batteur]

Defying joue d’un métal progressif borderline pour la ligne éditoriale de Neoprog avec son growl caverneux. Les fans de Canterbury, nombreux parmi nous, peuvent décrocher tout de suite.

C’est en découvrant Nexus Artificial l’été dernier que je suis tombé amoureux de ces polonais énervés. Il faut dire que leur métal sort des sentiers battus. Leur nouvelle production est un EP quatre titres d’une demi-heure intitulé The Splinter of Light We Missread.

Defying

Defying ne respecte pas les codes du métal, ni ceux du progressif. Pour preuve ce ‘Till Shadow Is White’, instrumental psyché à la trompette pour une première moitié, lourd métal cinématique post rock pour la seconde. Ce titre prouve, s’il était besoin, que les polonais ne se fixent aucune limite à leur créativité.

‘Irreversible’, largement instrumental, se rapproche d’un The Gathering ou d’un Anathema des premières années. L’ouverture, où se côtoient trompette et violons, cède sous la pression du growl et d’un trio rythmique en rafales de gatling.

Et puis, sur ‘New Dawn Fades’, le growl est remplacé par un chant feutré sur un post rock aux guitares lumineuses. Une voix d’outre-tombe et une écriture plus frontale viennent contrebalancer cette première partie légère.

Et je ne vous ai pas encore parlé de ‘The Sunlight Recedes’, près de onze minutes débutant sur du growl clair et s’envolant sur une frénésie à six cordes. A mi-chemin, des voix désincarnées lancent une incantation ornée de choeurs, un court break qui nous ramène au métal à growl qui conclue cette pièce majeure de l’EP.

Les textes de The Splinter of Light We Missread restent obscurs. Il est question du soleil, de la lumière, d’une personne et du narrateur, mais ne m’en demandez pas plus, je n’ai pas réussi à décrypter l’histoire. Malgré cette petite frustration, ce nouveau Defying confirme le talent du groupe. Même si leur musique contient beaucoup de grosse voix, certains amateurs de métal progressif pourraient apprécier. Allez l’écouter, il est sur Bandcamp.

Facebook : https://www.facebook.com/defyingpoland

Bandcamp :


Rédigé par Jean-Christophe le 12/07/2016
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°4 Magazine n°5
Prochains concerts
  • 18/11/2018 - The Watch - Chez Paulette - Pagney-derrière-Barine
  • 18/11/2018 - Soup - Chez Paulette - Pagney-derrière-Barine
  • 22/11/2018 - Klone - Gibus Café - Paris
  • 22/11/2018 - Cloud-Cuckoo-Land - Gibus Café - Paris
Prochaines sorties