Neoprog.eu
Menu

Heretics
Dream The Electric Sleep - Heretics
Titre : Heretics
Groupe : Dream The Electric Sleep
Sortie : 2014
Label : Inconnu
Format : CD
Genre : Pop progressive

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Heretics
  • Elizabeth
  • Utopic
  • To Love Is To Leave
  • The Name You Fear
  • It Must Taste Good
  • I Know What You Are
  • Fist To Face
  • Lost Our Faith
  • How Long We Wait
  • Ashes Fall

Formation en 2009


Heretics est le second album de DTES après Lost and Gone Forever qui avait reçut un bel accueil à sa sortie. Le groupe est assez jeune puisqu’il s’est formé en 2009. Un trio composé de Matt Page guitariste et chanteur, Joey Waters batteur chanteur et du tout dernier membre, le bassiste Chris Tacket.

Sur Heretics on peut entendre également Matt au bandjo, Seth Meyers au violoncelle et du cor d’harmonie joué par Nathan Williams.

Un concept album dont le thème n’échappera sans doute à personne, les hérétiques, décliné en cinq parties et qui comprend onze titres et sort à la fin du mois. Le thème est limpide, les paroles plus obscures parfois et je n'ai pas réussi à démêler toute l'histoire.

Dream The Electric Sleep ne part pas dans toutes les directions pour composer. Les titres ont un fil conducteur relativement simple mais comportent des variations, breaks et changements de tempo qui nous rappellent que l’on a affaire à du rock progressif. Pourtant en les écoutant, je pense à Coldplay, U2, Radiohead plus qu’à Genesis ou King Crimson. Heretics n’est donc pas très loin de la pop quelque part.

Niveau sonore, la partie rythmique et particulièrement la basse phagocyte un peu trop tout le reste. Utopie est un bon exemple, on étouffe. Les médiums et les aiguës sont pourtant bien représentées (chant et acoustique) mais dès que la basse se pointe BOUM ! Et pourtant je n’ai pas des cabasses à la maison. Donc le master, souffre un peu de cette surcharge pondérale qui par chance n’est pas la règle sur tous les titres.

Heretics débute sur le titre du même nom, par une section instrumentale puissante et magistrale de plus de deux minutes et trente secondes qui laisse place à un chant vocodé suivie de claviers et guitare rythmique. Cette première partie de Heresies est fabuleuse.

Autre moment fort, Elisabeth qui vous fera frissonner juste après, avec la voix de Matt quand il chante "Catch your breath love". Le titre à la Coldpaly va mettre du temps avant de virer au prog, après un break vocal bien ficelé les instruments s’emballent.

I Know What You Are est le bijou qui se cache au cœur de l’album, délicat, subtile, mélangeant des influences très diverses, médiévales, progressives, hispanisantes, puissance et fragilité, émotion. Une bombe. Mon âme chavire, la pièce est magnifiquement composée, on l’écouterait à en perdre la raison, bravo c’est sublime !

La guitare de monsieur Page nous offre des soli, floydien comme sur To Love Is To Leave, de délicieux arpèges acoustiques, des sons déchirants et virtuoses parfois noyés dans trop de pop. Et c’est là que le bât blesse, le côté trop pop de Heretics, pour un progueux comme moi, il y a des parties trop carrées, linéaires, prévisibles qui manquent du chahut musical dans lequel j’aime me vautrer quotidiennement. Trop sage, trop pop comme The Name You Fear.

Mais dans leur genre, ils peuvent offrir également ce I Must Taste Good bien ancré dans les 60’s et qui a toutes mes faveurs avec ses huit minutes et son final inattendu. Également surprenant Lost Our Faith au bandjo où Joey chante (je suppose) et How Long We Wait plus classique qui se suivent et se font écho.

Bref l’album ravira les progressistes amateurs de pop rock, de bonne guitare et une voix intéressante. De la bonne musique, avec un mixage donnant beaucoup de place à la basse de Chris et la batterie de Joey. Plus on écoute Heretics, plus le charme opère, alors prenez le temps, même moi qui suit plus prog que pop, je me suis fait lentement avoir par l'album.


Rédigé par Jean-Christophe le 27/01/2014
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
  • 29/09/2020 - Marc Atkinson - Facebook streaming - Internet
  • 03/10/2020 - Shuffle - Halle La Verrière - Meisenthal
  • 03/10/2020 - UnCut - Halle La Verrière - Meisenthal
  • 03/10/2020 - Klone - Halle La Verrière - Meisenthal
Prochaines sorties