Neoprog.eu
Menu

Live At Luna Park DVD
Dream Theater - Live At Luna Park DVD
Titre : Live At Luna Park DVD
Groupe : Dream Theater
Sortie : 2013
Label : Eagle Rock
Format : CD
Genre : Métal progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

    Formation en 1985

    Chris Collins [] jusque 1986, Charlie Dominici [] depuis 1987 jusque 1990, James LaBrie [] depuis 1991, John Petrucci [], John Myung [], Mike Portnoy [batteur] jusque 2010, Mike Mangini [batteur] depuis 2011, Kevin Moore [clavier] depuis 1986 jusque 1994, Dereck Sherinian [clavier] depuis 1995 jusque 1998, Jordan Rudess [clavier] depuis 1999

    Dream Theater revient avec un live, enregistré en Argentine le 20 août 2012, Live At Luna Park. Blu-Ray, deux DVDs, trois CDs et un album de photographies au format vinyle, il s’agit de l’édition deluxe dont je vais parler ici.

    Trois heures de musique et de vidéo, vingt six morceaux, quelques bonus, un livre remplit de magnifiques photographies grand format, Live At Luna Park est un véritable marathon métal progressif.

    Si on doit comparer à d’autres, il y a eu le Live At Budokan, un concentré de technique totalement époustouflant, Score avec Octavarium et son orchestre philharmonique éblouissant, maintenant nous aurons Live At Luna Park qui mélange les genres, un peu d’acoustique avec un quatuor à cordes, quelques morceaux très techniques, ses trois soli et pas mal de grands classiques du groupe américain.

    Le concert est très bien filmé, dynamique, avec une multitude de caméra (360) et une grande salle qui se prête bien à l’exercice, des plans variés et un son vraiment excellent. Le groupe ne joue pas trop avec la lumière, préférant une scène bien éclairée et quelques projections sur trois cubes suspendus au dessus des artistes.

    James Labrie est au diapason presque tout le temps et occupe bien la scène, allant vers le public de nombreuses fois, bref jouant sur scène, bougeant beaucoup, allant vers les autres musiciens qui parfois sont un peu trop concentrés sur leurs instruments pour faire autre chose que jouer. Jordan viendra quand même devant la scène avec son clavier un peu ridicule sa Keytar, sorte d’hybride Klingon du clavier guitare et les deux John se trouveront quelques fois au milieu de la scène pour des passages basse guitare.

    Pour la musique j’ai adoré l’excellent 6:00 et détesté l’épouvantable solo de batterie de Mike Mangini, technique assurément mais pas toujours très en place et surtout pas du tout musical, juste ‘regardes comme je tape vite’, c’est le mauvais passage de ce concert, tout le reste est vraiment un concentré de bonheur. C’était sa première tournée avec le groupe, laissons lui le temps de trouver sa place sur les soli, parce que pour le reste, rien à dire, il a bien assuré. Comme dit plus haut, il y a quatre titres acoustiques avec un ensemble à cordes : A Fortune In Lies, The Silent Man et dans les bonus Wait For Sleep et Far From Heaven, breaks très agréables au milieu de passages virtuoses. Il y a également le solo improvisé de Jordan beau et bluffant - quel musicien - et celui de John Petrucci, classique mais magnifique.

    Dans les bonus, quelques titres supplémentaires du concert dont Pull Me Under, un documentaire, un petit dessin animé, la bande annonce du concert et l’envers du décors, sans doute la partie la plus intéressante.

    Il s’agit pour moi du meilleur live de Dream Theater, sans doute parce que j’aime beaucoup la set list, parce qu’il alterne aussi technique et émotions. Un bien bel objet également pour les collectionneurs.



    Rédigé par Metalleux le 17/11/2013
    Commentaires
    Aucun commentaire