Neoprog.eu
Menu

Pedal to the metal
Drive, she said - Pedal to the metal
Titre : Pedal to the metal
Groupe : Drive, she said
Sortie : 2016
Label : Frontiers Music
Format : CD
Genre : Hard rock
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Touch
  • Pedal to the Metal
  • In 'R Blood
  • Said It All
  • Writing on the Wall
  • Rainbows and Hurricanes
  • Love Will Win in the End
  • Rain of Fire
  • In Your Arms
  • I'm the Nyte
  • Lost in You
  • All I Wanna Do

Formation en 1986



J’aurais sans doute zappé ce Pedal to the Metal si Stan n’en avait réalisé le superbe artwork. Un groupe portant le nom d’une chanson de Stan Ridgway (The Big Heat 1986), un son entre hard rock et AOR, ça va vous changer de ce que nous chroniquons habituellement.

Douze formats courts qui vont à l’essentiel, s’offrant cependant intros et soli, bien loin des diatribes progressives, guitares, claviers et chœurs à foison, de quoi décrasser les esgourdes. Le genre musical ne se prête guère à la philosophie, la méditation ou l’introspection, et les paroles ne possèdent peut-être pas la puissance évocatrice de certains concept albums. Qu’importe, faisons-nous du bien avec la musique.

Un peu Queen, AC/DC et ASIA avec Al Fritsch au chant, guitares et claviers, Mark Mangold aux claviers et de nombreux autres musiciens pour les accompagner. Drive, She Said est un projet qui date de 1988 mais qui n’avait rien sorti depuis Real Life en 2003, autant dire une très longue attente pour les fans. Du rock mélodique parfois ébouriffant (‘Writing On The Wall’) où guitares et claviers jouent de manière réellement virtuose. A part la débauche technique, le groupe offre des jolies ballades qui servaient à emballer en boite de nuit dans les années 80 (mon dieu c’est si loin...). Ce qui surprendra plus d’un amateur du genre, ce sont ces deux titres ‘I’m The Nyte’ et ‘Lost In You’, assurément plus électro dance que rock symphonique. Eux n’auront aucun mal à figurer sur la platine d’un DJ de nos jours. Autant ‘I’m The Nyte’, même s’il fait figure d’O.V.N.I. sur l’album, ne me dérange pas outre mesure, autant le second me donne la nausée. S’il s’agit du virage artistique qu’envisage Drive, She Said, nous n’allons pas rester longtemps copains. Jusque ‘Rainbows And Hurricanes’, le groupe offre une musique de très bonne tenue avec quelques titres forts comme ‘Touch’ avec ses soli guitares/claviers et l’époustouflant ‘Writing On The Wall’. Après le groupe s’enlise jusqu’au dérapage sur les deux avant dernières pièces. L’album s’achève sur un titre acoustique à deux voix, ‘All I Wanna Do’, qui corrige un peu le tir, mais le mal est fait.

Le genre a pris des rides et le public pour cette musique se déplace en fauteuil roulant, donc pas facile de nourrir sa famille avec un disque de rock symphonique de nos jours. De là à se vautrer dans la dance...

Vidéo :



Rédigé par Jean-Christophe le 27/05/2016
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
  • 18/08/2019 - Sky Architect - Festival Crescendo - Saint Palais sur Mer
  • 18/08/2019 - The Kentish Spires - Festival Crescendo - Saint Palais sur Mer
  • 18/08/2019 - Pixie Ninja - Festival Crescendo - Saint Palais sur Mer
  • 18/08/2019 - Rikard Sjöblom - Festival Crescendo - Saint Palais sur Mer
Prochaines sorties