Neoprog.eu
Menu

Always Returning
Engineers - Always Returning
Titre : Always Returning
Groupe : Engineers
Sortie : 2014
Label : Kscope
Format : CD
Genre : Psychédélique

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

    Formation en 2009


    Engineers - Always Returning

    Projet de Mattew Lindley

    Discographie :

    Engineers - Echo Records - 2005
    Three Fact Fader - Snapper Music - 2009
    In Praise Of More - Kscope - 2010
    Always Returning - Kscope - 2 juin 2012

    Le label Kscope s’est un peu spécialisé dans les musiques ambiantes, à mi-chemin entre rock progressif, pop music et expérimental léger, à la manière de North Atlantic Oscillation ou de The Pinapple Thief. Le groupe Engineers qui signe chez eux son quatrième album, est sans doute celui qui est le plus proche de la mouvance pop avec ses titres simples, ses claviers en toile de fond, une rythmique assez banale somme toute et un chant feutré. Alors, expliquez-moi pourquoi je me penche sur leur berceau, pourquoi j’ai acheté il y a quelques temps In Praise Of More, leur album de 2010 ? J’ai moi-même du mal à comprendre ce qui au premier abord m’a séduit chez eux mais voilà, j’aime bien.

    Douceur, nostalgie, quiétude, Always Returning prend le temps, un luxe qui de nos jours n’a pas de prix. C’est peut-être cela, un des plaisirs de cet album, la simplicité, l’apparente légèreté sans aller jusque l’insouciance. La musique est très ouverte et n’impose pas sa vision du monde à l’écoute. Il reste beaucoup de place entre la guitare, le chant, les claviers et la rythmique pour y placer vos propres pensées. Une incitation à la rêverie.

    Ce quatrième album a été composé et enregistré par Peter, seul chez lui. Mais son ami et producteur Ulrich Schnauss et le batteur Mattew Linley y ont apporté leur touche personnelle plus tard. Un ouvrage solitaire revu et perfectionné en studio, composé de dix titres dont deux instrumentaux, “Innsbruck” et “Smoke and Mirrors”. Des morceaux courts à l’exception de “Allways Returning” qui est le dernier, pas un roman fleuve non plus, il ne dépasse guère les six minutes.

    Tout ceci s’écoute fort agréablement mais ne laisse pas d’empreinte durable dans l’esprit, encore que “It Ring So True” m’a tout de même chatouillé. Plus de guitare et moins de nappes rendent le titre limpide, touchant, à la John Bassett. Il s’agit de ma pièce préférée car elle surnage des effets finalement un peu inutiles qui nuisent à la beauté sans enrichir vraiment la musique. Le second instrumental, “Smoke and Mirrors”, est un peu vide de sens et il manque peu de choses à “Always Returning” pour en faire une bombe, mais ce ne serait pas dans l’esprit d’Engineers. On en vient presque à le regretter pour une fois.

    Je lui préfère la première collaboration de Peter avec Ulrich, à savoir In praise Of More, peut-être l’attrait de la nouveauté quand je l’ai découvert, mais non, je crois que cela va plus loin que cela… Always Returning ne dérange pas mais ne vous emporte pas très loin non plus. Un album d’ambiance, joli, sans plus.

    Facebook : https://www.facebook.com/engineersband

    Vidéo


    Rédigé par Jean-Christophe le 05/10/2014
    Commentaires
    Aucun commentaire
    Soutenez Neoprog

    Le magazine papier
    Magazine n°5 Magazine n°6
    Prochains concerts
    Prochaines sorties