Neoprog.eu
Menu

What I Found
Fleesh - What I Found
Titre : What I Found
Groupe : Fleesh
Sortie : 2017
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Rock
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations

Titres

  • What I Found
  • Frankenstein
  • If I
  • System's Down
  • Dust
  • Run
  • Good Luck
  • Time Lapse
  • Reply
  • Blood in the Street

Formation en 2013

Gabby Vessoni [chanteur], Celo Oliveira [guitariste]

Un couple brésilien, Gabby et Celo, adeptes de reprises de Rush, Marillion, Dream Theater, Toto, Queen et des meilleurs, se lancèrent dans la composition à leur tour. Après avoir inondé Youtube de très beaux covers, ils invitèrent leurs admirateurs à financer la production de leurs compositions. Deux albums naquirent de cette aventure, The Next Hemisphere, un tribute à Rush et What I Found contenant dix pièces originales et dont nous allons parler maintenant.



Mais avant d’aller plus loin, notez quelque part dans vos tablettes qu’ils préparent un tribute à Marillion et un nouvel album perso. Sachez enfin, que The Next Hemisphere m’a donné envie de découvrir un groupe pourtant mythique que je connais bien mal, je veux parler de Rush, c’est dire s’ils ont du talent.



What I Found n’est pas à proprement parler un album progressif malgré les reprises que Fleesh affectionne. Il s’agit plus exactement de rock mélodique, de ballades façon couplet refrain où la jolie voix de Gabby se pose. A eux deux, ils jouent de tous les instruments, exception faite du violon tenu par Gabriel Teixeira.



Inévitablement, leur musique s’inspire de leurs modèles, à savoir Rush, Marillion, Pink Floyd et d’autres pour le choix des sonorités des guitares et des claviers, et pour quelques constructions assurément progressives comme dans ‘System’s Down’, la plus seventies des pièces de l’album, écoutez donc :



Et puis il y a les tubes, ce ‘What I Found’ qui ouvre le CD avec un refrain à tomber par terre et son solo de guitare affolant, ou ce ‘If I’ d’inspiration plus rock. Parmi les autres merveilles de cet album, il y a ‘Run’, le sixième morceau qui échappe au carcan couplet/refrain habituel, jouant du côté de Marillion et Pink Floyd, un régal de guitares, d’orgue et de chant car Gabby s’essaye à un phrasé différent sur ce titre. Enfin n’oublions pas le dernier morceau, ‘Blood on the Street’, une pièce progressive grand format de huit minutes à la délicate introduction électro acoustique, un très beau titre qui souffre hélas de trop de claviers par moment.

Nous pourrions reprocher à What I Found de tourner en rond au gré des morceaux, car à deux difficile de rivaliser en diversité musicale avec une formation de quatre membres ou plus. Gabby chante souvent de la même manière, très agréable au demeurant, mais qui au bout de cinquante-quatre minutes, devient monotone. Même chose pour les soli de guitares. Celo n’impose pas sa patte, il emprunte beaucoup à Rothery, Gilmour, Lifeson et cie. Enfin côté production, il y a encore du travail pour atteindre la perfection, même si en dehors d’une écoute au casque, le rendu reste tout à fait acceptable. Mais ne perdons pas de vue qu’il s’agit du premier album du duo et qu’il y en aura, du moins nous l’espérons, beaucoup d’autres, avec qui sait, peut-être une formation enrichie d’autres talents.


Rédigé par Jean-Christophe le 24/08/2018
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°3 Magazine n°4
Prochains concerts
  • 28/09/2018 - Anathema - Le Splendid - Lille
  • 04/10/2018 - Leaves Eyes - Le Metronum - Toulouse
  • 05/10/2018 - Scarlean - Secret Place - Saint-Jean-de-Védas
  • 05/10/2018 - Out5ide - Chez Brigitte - Aspach le Haut
Prochaines sorties