Neoprog.eu
Menu

A Secret Place
Force of Progress - A Secret Place
Titre : A Secret Place
Groupe : Force of Progress
Sortie : 2020
Label : Progressive Promotion Records
Format : CD
Genre : Progressif

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • The Hand Sculpted Heart
  • The Perfect Element
  • New Reality
  • Circus Maximus
  • A Secret Place
  • The Steps To The Precipice
  • Äggressor

Formation en 2016


Invités :
Achim Wiershem - guitare
Sebastian Schleicher - guitare
Claus Flittiger - guitare
Sebastian Mikolai - guitare

Quatre musiciens allemands accompagnés de quatre guitaristes invités sont à l’origine de A Secret Place, le second album du groupe de rock progressif instrumental Force Of Progress. Calculated Risk m’avait laissé dubitatif, séduit par la technique - je les avais même comparés au super groupe Liquid Tension Experiment à l’époque - mais également éprouvé par les incessants mélanges et excès des compositions.

Force est de constater que le quatuor germanique n’a pas progressé depuis 2017, bien au contraire. Sur les sept morceaux de A Secret Place, cinq s’apparentent à une épreuve musicale, entre la débauche instrumentale de claviers et guitares dans laquelle je me noie, et cette batterie qui cogne en permanence et que l’on croirait programmée par un robot.

Le manque d’espaces pour respirer, doublé de changements de direction improbables transforme cette heure de rock progressif instrumental en un éprouvant marathon sonore, même pour un habitué du genre.

Après une ouverture électro, le premier titre, ‘The Hand Sculpted Heart’ nous offre plus de six minutes de metal progressif orientalisant très accessible. Puis vient ‘The Perfect Element’ qui propose près de neuf minutes composées d’un épouvantable bric-à-brac musical. Le morceau n’a ni queue ni tête, passant du coq à l‘âne, surtout l’âne en fait, où les claviers abusent des sons épouvantables. ‘New Reality’ joue de gros riffs hardos et de bidules trucs électroniques sur une batterie robotisée. Ce n’est pas fabuleux, mais c’est au moins écoutable cette fois si vous supportez les soli de claviers démonstratifs.

Des voix et des bruitages nous laissent enfin un peu d’espace pour souffler dans ‘Circus Maximus’, un titre de douze minutes pour gladiateurs claviéristes. La pièce partagée en deux grandes parties, tout d'abord d’inspiration médiévale, bascule sur du Zelda huit bits avant de poursuivre sur un long blues cinématique.

Le titre album, ‘A Secret Place’, débute par un extrait de film semble-t-il, une pièce metal progressive relativement agréable si l’oreille pouvait faire abstraction de la batterie qui cogne sur des pots de yaourt. ‘The Three Steps To The Precipice’ porte bien son nom. Après une ouverture façon ‘Lettre à Elise’ à la sauce ‘Hotel California’, la musique bascule dans le vide sur une fusion funky jazzy relativement gratuite. La torture s’achève avec ‘Aggressor’ et son metal dont nous nous serions bien passé, mais si vous aimez la débauche de claviers, alors faites-vous plaisir.

Si la performance technique de Calculated Risk m’avait séduite, je n’irai certainement pas comparer cette fois A Secret Place avec un des albums de Liquid Tension Experiment, ce serait les insulter. Sorti du premier morceau acceptable, la suite s’apparente à un cauchemar de chroniqueur, obligé d’aller jusqu’au bout de l’album et de le réécouter piste après piste pour coucher des mots sur le papier.


Rédigé par Jean-Christophe le 23/04/2020
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties