Neoprog.eu
Menu

Tearing The Tour Apart DVD
Franck Carducci - Tearing The Tour Apart DVD
Titre : Tearing The Tour Apart DVD
Groupe : Franck Carducci
Sortie : 2016
Label : autoproduction
Format : DVD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

    Formation en 2010

    Franck Carducci [chanteur,guitariste,bassiste] depuis 2010

    Franck Carducci en images, dans son salon, en 5.1, c’est dorénavant possible avec Tearing The Tour Apart, un CD et DVD live enregistrés au Climax Club les 20 et 21 novembre 2015.

    Après deux albums studio, Oddity et Torn Apart, voici le live sur deux supports. J’attendais cette sortie avec impatience, pourtant ce n’est pas faute de les avoir vus en concert à plusieurs reprises. En onze morceaux (neuf pour le CD), le groupe présente leur dernier album Torn Apart et revient sur quelques titres de Oddity. Pour l’occasion, le batteur sera Jimmy Pallagrossi et croyez-moi, il déchire. Les autres, vous les connaissez, Mathieu, Christophe, Olivier, Mary et bien entendu Franck.

    Pour le son en 5.1, il s’agit d’un mixage équilibré avec une belle dynamique qui laisse tout entendre. Le public se retrouve dans votre dos alors que le groupe joue en face de vous.

    Pour l’image, le résultat s’avère inégal. Certaines caméras fixes vibrent sous les assauts de la grosse caisse ou des déplacements sur scène et les flous ne sont pas rares. Pour la variété des plans, étant donné les moyens mis en oeuvre, le résultat est plus qu’honorable. Les deux caméramans possèdent le sens de la scène et le montage donne un bon rythme au concert même s’ils loupent quelques soli où la guitare s'envole alors que l’image reste bloquée sur les claviers. Les LEDs blanches en fond de scène malmènent quelque peu les cellules des caméras, mais quand les lumières se calment, nous avons droit à de belles images comme dans ‘Artificial Love’ et lors de la présentation par Franck de ‘A Brief Tale of Time’. L’image revient souvent en plan fixe sur Olivier et ses claviers, Franck et son micro drapé, sur quelques fonds de salle avec le public, des zooms sur Jimmy et sa crinière ainsi que quelques cadrages sur les guitares de Christophe et Mathieu. Mais quand Mary est sur scène, elle vole souvent la vedette au groupe.

    La scène du Climax Club est un peu étroite pour tout ce petit monde et est-ce le trac face à la caméra, mais il me semble que le groupe reste un peu coincé (je les ai vus se lâcher bien plus). Toutefois, à la fin de ‘The The Last Oddity’, la bande d’affreux s’émancipe enfin dans un numéro à deux guitaristes et une seule guitare où Mathieu et Christophe s’offrent du bon temps. Jimmy est ovationné à la fin de ‘Mr Hyde & Dr. Jekyll’, il faut reconnaître qu’il assure grave comme batteur. Au cours de ‘A Brief Tale of Time’, vous découvrirez l’animation de ‘Casoli’ (Olivier) façon The Wall et Star Wars pendant la section instrumentale psychédélique du morceau. Le concert s’achève sur la terrible histoire de la petite Alice, ‘Alice’s Eerie Dream’ en version longue qui obtient toujours un vif succès auprès du public masculin, allez comprendre pourquoi…

    Impossible de comparer ce DVD à ceux de Marillion par exemple, les moyens techniques n’ont rien avoir bien évidemment. La scène est petite, les caméras moins nombreuses, les lumières parfois minimalistes. Mais ceux qui n’ont jamais eu la chance de voir Franck et ses compères sur scène profiteront pleinement du spectacle et ceux qui connaissent déjà leurs prestations apprécieront certainement de les revoir sans avoir à rouler quatre cent kilomètres.

    Facebook : https://www.facebook.com/franckcarducci

    Vidéo :


    Rédigé par Neoprog le 21/12/2016
    Commentaires
    Aucun commentaire
    Prochains concerts
    • 02/02/2018 - Out5ide - Chez Brigitte - Aspach le Haut
    • 04/02/2018 - Steven Wilson - Silo - Marseille
    • 06/02/2018 - Steven Wilson - Transbordeur - Villeurbanne
    • 22/02/2018 - Ange - L'Autre canal - Nancy
    Prochaines sorties