Neoprog.eu
Menu

Rain
Freedom To Glide - Rain
Titre : Rain
Groupe : Freedom To Glide
Sortie : 2013
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Crossover prog
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Rain (part 1)
  • Anywhere Else But Here
  • Path Of Reason
  • Riders On A Wave
  • Price Of Freedom
  • LU2
  • Rain (part 2)
  • Angels and Stones
  • Wind and Gales - Rain (part 3)
  • When The Whistle Blows
  • Trying To Grow Young
  • Rain (part 4)
  • Home Again
  • One Hundred and Twenty
  • Not A Broken Man

Formation en 2010

Andy Nixon [], Pete Riley []

Freedom To Glide, ce sont Pete Riley et Andy Nixon qui jouent un prog mélodique très influencé par Pink Floyd. Il faut dire que les deux musiciens formaient un tribute band nommé Dark Side of The Wall avant de monter ce groupe. Mais même si les anglais empruntent encore la guitare de Guilmour et la basse de Waters, Freedom To Glide va vous offrir bien plus que ça.

Rain est un concept album traitant des oubliés de la première guerre mondiale. Alors que nous arrivons au centenaire de cette terrible boucherie, le sujet inspire de plus en plus les artistes britanniques comme Fish et maintenant FTG.

Rain, qui débute l’album, se décline en quatre parties qui s’inspirent souvent de la musique de de Pink Floyd mais pas seulement. Ce sera la contribution du groupe de space rock à cet album. La guitare part sur des soli à la technique caractéristique de Guilmour et la basse fait du Waters par endroit. Effets sonores, claviers planants, chœurs, ces quatre pièces sont classiques et agréables à écouter.

Mais la magie de Freedom To Glide se trouve ailleurs à mon avis. Par exemple avec Anywhere Else But Here et son introduction à la Eric Serra qui laisse place au chant et à la guitare ou encore Path Of Reason, un morceau crossover fusion qui possède un air de Sting avec son duel basse chant magnifique et un refrain presque en opposition. Ride Of Freedom vous en mettra plein la vue avec ses sons gaéliques, vous n’allez pas me dire que ça ne vous parle pas ? La guitare qui y va de son solo, la basse en avant et le chant plus récitatif que mélodique, Sting n’est pas très loin encore une fois. Une pièce magnifique.

Au milieu de tout cela se glissent de toutes petites pièces souvent simples comme LU2 au piano, chant et violons, Trying To grow Young à capela ainsi que Home Again et One Hundred And Twenty forment un instrumental qui se finit au son du clairon (la levée au drapeau), sous une pluie battante. Des transitions, pauses dans l’album ou introductions, qui lient les différentes chansons de ce magnifique concept.

Il y a quand même des point faibles comme Riders On A Wave un peu plan plan ou When the Whistle Blows qui met six minutes à se dévoiler, mais le bon côté de ces titres ‘faciles’ c’est de pouvoir apprécier l’excellent travail de production sur cet album où la basse ressort en même temps que la guitare acoustique et la batterie sans affaiblir le chant. Un son de ce genre, même en mp3, c’est du nougat, miam !

L’histoire s’achève sur Not A Broken Man, une chanson simple à la guitare acoustique et violoncelle pour conclure.

Quinze titres relativement brefs construisent ce concept où la dualité entre guitare acoustique et envolées floydiennes offre une grande variété musicale. Un concept facile à écouter, traitant d’un sujet lourd, de Big Big Train en passant par Sting ou bien Pink Floyd. Outre le concept et la musique, il y a cette magnifique production qui offre un son brillant à l’auditeur, le petit plus que l’on apprécie vraiment ici.


Rédigé par Jean-Christophe le 13/01/2014
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
  • 20/07/2019 - Lazuli - Loreley - Loreley
  • 20/07/2019 - Karcius - Loreley - Loreley
  • 20/07/2019 - Tim Bowness - Loreley - Loreley
  • 20/07/2019 - Overhead - Loreley - Loreley
Prochaines sorties