Neoprog.eu
Menu

Summer
Frequency Drift - Summer
Titre : Summer
Groupe : Frequency Drift
Sortie : 2014
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Progressif

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Summer
  • Distant
  • Siren
  • Midnight
  • Ringshining
  • Summer's End

Formation en 2011

Isa Fallenbacher [chanteur] jusque 2015, Christian Hack [guitariste] jusque 2015, Nerissa Schwarz [clavier,harpe], Wolfgang Riess [bassiste] jusque 2015, Wolfgang Ostermann [batteur], Andreas Hack [guitariste,bassiste,clavier], Sibylle Friz [violoncelle] jusque 2015, Alexia Irini [chanteur] depuis 2017, Melanie Mau [chanteur] depuis 2016 jusque 2016


Summer est un EP de Frequency Drift sorti en septembre 2014. Il n’était pas dans nos plans de le chroniquer, mais nous venions à peine de mettre la lumière sur Over que le groupe, pour nous remercier, nous offrait le disque. Un cadeau pareil ne se refuse pas, d’autant que lors de ma razzia au Progressive Promotion Festival 2014 où ils jouaient, c’est l’un des rares albums que je n’avais pas dévalisé, préférant commencer ma discographie du groupe par des choses plus anciennes.

Frequency Drift ne fait pas jamais dans la modération, le mini-album se trouve dépasser les quarante minutes. Nous avons connu des LP plus courts que cet EP. Summer rassemble cinq morceaux qui auraient pu figurer sur d’anciens albums. Mais faute de place, ou suite à des choix stratégiques, ils n’avaient, à ce jour, jamais été édités. Plutôt que de laisser dormir cette musique de qualité dans un disque dur, le groupe décida de les compiler avec un sixième, lui écrit pour l’occasion, “Summer End” qui fait écho au premier titre, dans un EP.

Frequency Drift - Summer

Sans surprise, étant donné que j’ai élu Over meilleur album du groupe, c’est un de ses morceaux inédits qui m’a le plus séduit. Il s’agit de “Summer” et ses douze minutes envoûtantes. Le titre possède une légèreté que je ne connaissais pas chez Frequency Drift. Nous avons droit à un savant mélange de folk, de claviers et de guitare électrique, le tout bien rythmé, où la voix claire de Isa fait des étincelles. Vous entendrez également le premier solo de basse dans l’histoire du groupe que l’on doit à Wolfgang. Le long final parsemé de rires, de harpe, de percussions et de guitares est éblouissant !
“Distant”,, issu de l’écriture de Personal Effects Pt II sonne comme une ballade irlandaise. Après quatre minutes linaires, le morceaux prend un virage instrumental à la “Easter” de Marillion qui relance l'intérêt.
“Siren” est un instrumental où Christian nous livre un excellent solo de guitare à la Steve Rothery accompagné au piano par Andreas. Il aurait dû constituer la section instrumentale sur “Whish”, mais comme vous pourrez le découvrir, le titre se suffit à lui-même.
“Midnight” est antérieur à Frequency Drift. Un titre de Echofields écrit pour l’album 817 Days.
“Ringshining” est une version alternative de “Ringshine” présent sur Ghosts, un sublime duo violoncelle et harpe qui débute et s’achève sur le bruit du tonnerre. Dans la version présente sur Ghosts, le morceau, plus court, n’est joué qu’à la harpe.
“Summer’s End”, composé pour l’occasion, clos l’EP. Un début piano et violoncelle raccord avec “Ringshining” qui laisse place à la voix qui s’empare de la mélodie. Je trouve le chant un peu en dessous de ce que l’on entend d’habitude chez Frequency Drift, du coup la magie opère moins.

L’EP brille par trois morceaux vraiment magnifiques. Rien que pour “Summer”, le disque mérite la découverte, histoire de patienter avant l’arrivée, que j’espère proche, d’un nouvel album. En attendant ils viennent de rééditer Personnal Effects Part II et Ghosts, remasterisés pour l’occasion et disponibles en numérique sur Bandcamp.

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Frequency-Drift/102874549797611

Bandcamp :



Rédigé par Jean-Christophe le 03/06/2015
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties