Neoprog.eu
Menu

Milliontown
Frost - Milliontown
Titre : Milliontown
Groupe : Frost
Sortie : 2006
Label : Inside Out Music
Format : CD
Genre : Néo-progressif

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Hyperventilate
  • No Me No You
  • Snowman
  • The Other Me
  • Black Light Machine
  • Milliontown

Formation en 1994

Jem Godfrey [], Andy Edwards [batteur], Declan Burke [], John Mitchell [chanteur,guitariste], John Jowitt [bassiste] jusque 1995

Frost c'est avant tout une construction InsideOut comme Kino. On met des musiciens talentueux ensemble et on essaye d'en faire un album. Ici se trouvent réunis Jem Godfrey assez peu connu du monde prog, John Mitchell extraordinaire guitariste de Kino, Arena, The Urbane, Andy Edwards petit nouveau batteur de IQ, John Jowitt, bassiste de IQ et John Boyes. C'est Jem Godfrey (claviers et chant) qui a réuni tout ce petit monde pour ce nouveau projet écrit par ses soins. Six titres pour cet album, un instrumental pour commencer et pour finir un ambitieux morceau de 26 minutes, rien que ça. 'Hyperventilate' est un instrumental riche avec de nombreuses références très genesisiennes, un très bon morceau, bien construit qui mérite le détour. 'No Me No You' est assez métal, limite basique, avec quelques ruptures qui en font tout de même un morceau intéressant. Après ça ce dégrade. 'Snowman' est une catastrophe musicale, un morceau pénible, laid, ennuyeux, une vraie bavure, le petit coin coin au synthé qui émmaille le morceau déjà pas gâtéà la naissance achève l'horreur, zappez le ! 'The Other Me' contient de bons éléments même si les percussions ferraile m'agace un peu ainsi que le refrain très boys band, et les bruitages de début et fin de morceau. 'Black Light Machine' commence de façon assez banale, mais la présence de la guitare de John Mitchel réussi à guérir de la morosité ambiante grâce à un magnifique solo à la troisième minute, on n'aurait du garder que ça d'ailleurs car vers la septième minute la musique dérape vers une tentative moyenne, sur dix minutes quatre de bonheur, le reste bof. Le titre Phare 'Milliontown', 26 minutes et 35 secondes tout de même, ne va pas réellement relever le défi, sauver cet album... 26 minutes c'est long, et peu de groupes osent et réussissent cet exercice de style difficile, Dream Theater, Marillion, Yes... Frost n'y arrive pas. Il y a de bonnes choses heureusement mais dans l'ensemble ce n'est pas génial. Jem Godfrey apporte à cet album un son clavier intéressant parfois, sa voix elle n'accroche pas vraiment, John Mitchell aurait du chanter plus, il s'en sort très bien avec Kino et The Urbane. Un album avec de belles choses mais trop de bousins, quelques morceaux agréables mais beaucoup trop de rebus pour le niveau des musiciens réunis. L'écriture comme la production pêchent par de nombreux défauts qu'il faut attribuer à Jem Godfrey j'en ai peur.


Rédigé par Jean-Christophe le 18/11/2007
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties