Neoprog.eu
Menu

Beyond the Realms of Euphoria
Galahad - Beyond the Realms of Euphoria
Titre : Beyond the Realms of Euphoria
Groupe : Galahad
Sortie : 2012
Label : Avalon Records
Format : CD
Genre : Néo-progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Salvation I - Overture
  • Salvation II - Judgement Day?
  • Guardian Angel
  • Secret Kingdoms ...
  • …And Secret Worlds
  • All in the Name of Progress
  • Guardian Angel - Reprise
  • Bonus track: Richelieu's Prayer 2012

Formation en 1985


Une grande année pour le groupe Galahad. Après l’excellent Battle Scars, le groupe revient avec un second album dans la même année: Beyond The Realms Of Euphoria.

Sur Battle Scars, le groupe s’était essayé à l’électro, avec Beyond The Realms Of Euphoria, les musiciens anglais plongent dans cet univers électronique. Je vous fait peur ? Désolé, il ne faut pas.

En réalité cet album est un mélange du Galahad que l’on connaît avec des influences proches de Jean-Michel Jarre et Tangerime Dream bref du Krautrock. La musique oscille entre électro, métal, progressif avec des changements assez bien amenés. La première surprise passée, on est rapidement séduit par l’atmosphère musicale que tissent les artistes.

On retrouve toujours cette écriture aux refrains accrocheurs, la voix mutante de Stuart qui navigue entre du Peter Nicholls et du Fish, les riffs agressifs de Roy qui succèdent aux plages plus atmosphériques des claviers très présents de Dean. La basse de Neil et la batterie de Spencer ne sont pas en retrait pour autant et vous aurez de nombreuses occasions d’en profiter dans les morceaux. Dean use et abuse de chœurs numérisés, un style un tantinet pompier mais qui colle parfaitement avec l’esprit de l’album.

En réalité, il n’y a que six titres à découvrir puisque ce CD s’achève par deux reprises, une version Edit de Guardian Angel et une excellente reprise de Richelieu’s Prayer. C’est un peu court certes, mais ces deux derniers titres méritent vraiment plus qu’un détour et s’intègrent parfaitement dans l’album, alors on ne se sent pas l'aisé.

Gardian Angel est le grand format de Beyond The Realm Of Euphoria, avec plus de dix minutes, surfant sur de nombreux genres musicaux avec aisance, des claviers électro sur des sons relativement métal, breaks, petites touches de dubstep, choeurs numérisés à la Genesis (Wind And Wuthering). Un très beau titre !

...And Secret Worlds avec son piano très Rachmaninov, romantique à souhait, assez dans l’esprit de Resistance de Muse, m’a tout de suite séduit, oui j’ai un petit faible pour le piano bien joué et là je suis gâté. Un gros son de guitare vient trancher, toujours avec le piano en fond, c’est du pur bonheur, j’adore cette écriture atypique, à la fois progressive et classique.

All In The Name Of Progress est le titre le plus métal progressif, laissant de côté l’électro pour revenir au fondamentaux du groupe, un très beau texte et une musique énergique.

Meilleur que Battle Scars ? Assurément. Cet album m’a séduit tout de suite et écoute après écoute, je ne m’en lasse pas. Galahad se hisse, avec Beyond The Realms Of Euphoria, au rang des groupes qui savent innover dans le monde parfois un peu sclérosé du rock progressif. Un album de référence. Bravo !


Rédigé par Neoprog le 12/10/2012
Commentaires
Aucun commentaire
Prochains concerts
  • 24/11/2017 - Intervals - Connexion Café - Toulouse
  • 25/11/2017 - Intervals - I.Boat - Bordeaux
  • 25/11/2017 - Wolve - Trabendo - Paris
  • 25/11/2017 - Vuur - Le Moulin - Marseille
Prochaines sorties