Neoprog.eu
Menu

Nursery Cryme
Genesis - Nursery Cryme
Titre : Nursery Cryme
Groupe : Genesis
Sortie : 1971
Label : Charisma Records
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • The Musical Box
  • For Absent Friends
  • The Return Of The Giant Hogweed
  • Seven Stones
  • Harold The Barrel
  • Harlequin
  • The Fountain Of Salmacis

Formation en 1967
Dissolution en 2007

Peter Gabriel [] depuis 1967 jusque 1975, Tony Banks [clavier] depuis 1967 jusque 2007, Mike Rutherford [] depuis 1967 jusque 2007, Chris Stewart [batteur] depuis 1967 jusque 1968, Anthony Phillips [] depuis 1967 jusque 1970, Joachim Slikker [batteur] depuis 1968 jusque 1969, John Mayhew [batteur] depuis 1967 jusque 1970, Phil Collins [batteur] depuis 1970 jusque 1996, Phil Collins [batteur] depuis 2007 jusque 2007, Steve Hackett [guitariste] depuis 1971 jusque 1977, Ray Wilson [] depuis 1997 jusque 1998

Le troisième album de Genesis 'Nursery Cryme' montre la progression fulgurante du groupe en une année. Ici la musique et les chants gagnent en finesse et précision. L'arrivée de Phil Collins aux percussions et de Steve Hackett à la guitare ne sont pas étrangère à cette réussite, on atteind ici la perfection.
Un album construit sur des contes musicaux qui nous plongent dans un univers merveilleux.

'The Musical Box' est le chef d'oeuvre de l'album. Musique subtile, chant plus travaillé avec un démarrage en douceur et une montée en puissance au milieu du titre où les instruments s'offrent un magnifique passage endiablé.

'For Absent Friends' est une toute petite pièce d'à peine plus d'une minute, un joyau qui permet une pause entre deux titres plus difficiles.

'The Return Of The Giant Hogweed' démarre sur des claviers rapides. Un conte raconté selon plusieurs point de vue, celui du conteur, des héros, avec pour chaque point de vue une rythmique différente. Huit minutes assez agitées avec de très beaux passages qui préfigure un peu ce que sera 'Super's Ready'.

'Seven Stones' est encore un bijou. Choeurs, envolées lyriques, orgues, refrain tout y est. Autant de plaisir à lire qu'à écouter. Le final aux claviers est magnifique, du grand art.

'Harold The Barrel' est un peu plus chaotique. Très chargé en percussions, sur un rythme sautillant, il part un peu dans tous les sens.

Pour continuer une plage de douceur avec 'Harlequin'. Encore un titre magnifique, irréprochable.

Et pour finir 'The Fountain Of Salmacis'. Début sur quelques accords envoutants aux claviers. C'est encore un conte à plusieurs voix contenant de très beaux passages instrumentaux, claviers, guitares, percussions et flute.

Un album extraordinaire qui malgré son âge n'a pas pris une ride. Encore plus beau à découvrir en version vinyl où l'on admire dans sa double pochette de très belles illustrations.


Rédigé par Jean-Christophe le 15/01/2008
Commentaires
Aucun commentaire