Neoprog.eu
Menu

Selling England By The Pound
Genesis - Selling England By The Pound
Titre : Selling England By The Pound
Groupe : Genesis
Sortie : 1973
Label : Charisma Records
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations

Titres

    Formation en 1967
    Dissolution en 2007

    Peter Gabriel [] depuis 1967 jusque 1975, Tony Banks [clavier] depuis 1967 jusque 2007, Mike Rutherford [] depuis 1967 jusque 2007, Chris Stewart [batteur] depuis 1967 jusque 1968, Anthony Phillips [] depuis 1967 jusque 1970, Joachim Slikker [batteur] depuis 1968 jusque 1969, John Mayhew [batteur] depuis 1967 jusque 1970, Phil Collins [batteur] depuis 1970 jusque 1996, Phil Collins [batteur] depuis 2007 jusque 2007, Steve Hackett [guitariste] depuis 1971 jusque 1977, Ray Wilson [] depuis 1997 jusque 1998

    Ce nouvel opus de Genesis est annonciateur de quelques mutations. La musique change subtilement de registre avec un titre plus commercial comme 'I Know What I Like'. Phil Collins pousse la chansonnette pour la première fois dans 'More Fool Me'.

    L'album débute sur un supperbe passage vocal de 'Dancing With The Moonlight Knight', 'can you tell me where...'.

    Puis surprise ! Un titre assez simple, facilement mémorisable, du jamais vu chez Genesis. 'I Know What I Like (In Your Wardrobe)' est sans doute le premier morceau commercial du groupe.

    'Firth Of Fifth' revient à des valeurs plus connues, un titre très instrumental avec tous les éléments de Genesis et un magnifique passage à la guitare. Une pure merveille du genre, sans nul doute le meilleur titre de et album.

    'More Fool Me' est chanté par le petit Phil, c'est pas bien brillant d'ailleur, dans quelques années ce sera mieux, là vraiment ils auraient du s'abstenir.

    'The Battle Of Epping Forest' raconte une guerre de gangs bien réelle. Presque douze minutes, débutant comme une marche militaire, flûte et percussions et qui continue sur du Genesis agité un peu chaotique. Un morceau très complexe pleins ruptures, de voix étranges, de sons très variés, peut-être pas le meilleur du genre mais qui s'écoute quand même très bien.

    'After The Ordeal' est un instrumental joli mais sans plus qui ne restera pas dans les mémoires.

    'The Cinema Show' est un nouveau titre fleuve avec ses onze minutes, un format que le groupe affectionne particulièrement. Un titre tout en douceur assez simple et très séduisant.

    'Aisle Of Plenty' termine l'album, très bref, il se fond avec la fin de 'The Cinema Show'.

    Dans l'ensemble un bon album mais qui n'a pas l'ambition de ses prédecesseurs même s'il comporte de très bons titres. Un période vient de finir.


    Rédigé par Jean-Christophe le 18/01/2008
    Commentaires
    Aucun commentaire