Neoprog.eu
Menu

Brand New revolution
Gus G - Brand New revolution
Titre : Brand New revolution
Groupe : Gus G
Sortie : 2015
Label : Century Media Records
Format : CD
Genre : Métal
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • The Quest - instrumental
  • Brand New Revolution (feat. Jacob Bunton)
  • Burn (feat. Jacob Bunton)
  • We Are One (feat. Jacob Bunton)
  • What Lies Below (feat. Elize Ryd)
  • Behind Those Eyes (feat. Jacob Bunton)
  • Gone To Stay (feat. Jeff Scott Soto)
  • One More Try (feat. Jacob Bunton)
  • Come Hell Or High Water (feat. Mats Levén)
  • If It Ends Today (feat. Mats Levén)
  • Generation G (feat. Jeff Scott Soto)
  • The Demon Inside (feat. Mats Levén)



Amis fondus de guitare archi technique, nous revoilà. Arpèges, glissandos, riffs de la mort qui tuent, pédales sous chaque doigt de pied, voici Gus G., le guitariste d’Ozzi, qui sort ce mois ci son second album solo, Brand New Revolution. En temps normal, cet album aurait du passer à la trappe, car rapellons-le, Neoprog est un webzine qui parle de rock progressif.

Mais voila, votre serviteur, qui écoute presque toutes les promos qui arrivent dans la boite aux lettres du webzine, quitte à devenir schizophrène, est tombé sous le charme des cordes vibrantes de Gus. Ce ne sera pas la première fois qu’un album musclé et direct séduira mes oreilles, juste que, par un pur caprice, j’ai décidé de vous en parler.

Gus G.

Gus G. fut donc le guitariste d’Ozzi Osbourne dont je ne connais que quelques titres emblématiques grâce à Guitar Hero, le jeu sur WII (putain de culture !). A la base ce n’est pas ma came. En 2014, Gus décidait de voler de ses propres ailes après être resté dans l’ombre de Nightrage, Dream Evil, Mystic Prophecy, Firewind et Ozzi Osbourne. Sacré palmarès ! Le voici frontman, entouré de voix prestigieuses : Mats Leven, Jacob Bunton, Jeff Scott Soto, Elize Ryd et des musiciens non moins talentueux venus de Firewind et Lita Ford.

Un album de guitariste, bien souvent, cela vire à l’indigestion, tant le bonhomme en fait des tonnes avec son manche, oubliant qu’une formation, ce sont plusieurs artistes qui jouent ensemble. Il semble que Gus ne tombe pas dans le piège, en invitant sur ce second disque des voix d’excellent niveau et une partie rythmique qui ne se contente pas de faire de la figuration. Bien entendu les six cordes restent à l’honneur sur chacun des douze morceaux de l’album et les soli sont légion, mais qui s’en plaindra franchement ? Gus ne s’offre qu’un seul instrumental pour vous en mettre plein la vue, ‘The Quest’, qui ouvre le bal et donne furieusement envie d’écouter la suite. Oui, c’est comme ça que je me suis fait avoir…

Gus G.

Des formats radio, directs, très rock avec refrain, choeurs, solo où la guitare s’impose, nous sommes très loin du prog bien évidement et de temps en temps, cela fait du bien de s’offrir ce genre de break. Gus a su trouver les voix pour accompagner ses guitares. J’ai un faible pour celle de Elize du groupe Amaranthe qui chante sur ‘What Lies Below’, un des morceaux que je préfère avec ‘The Quest’ et ‘The Demon Inside’. L’alternance des timbres permet à l’album de maintenir un train d’enfer, comme sur ‘Come hell Or High Water’ où Mat Leven pousse ses cordes vocales aux limites du raisonnable.

En douze titres, vous irez du hard FM au rock en passant par le métal et même un petit air de Ayeron sur le cinquième morceau. L’album ne va pas révolutionner le genre. Il est juste bien écrit, riche en rebondissements vocaux et les guitares de Gus G. sonnent fabuleusement bien.

Vidéo :



Rédigé par Jean-Christophe le 03/08/2015
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties