Neoprog.eu
Menu

Si on avait besoin d'une cinquième saison
Harmonium - Si on avait besoin d'une cinquième saison
Titre : Si on avait besoin d'une cinquième saison
Groupe : Harmonium
Sortie : 1975
Label :
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Vert
  • Dixie
  • Depuis L'Automne
  • En Pleine Face
  • Histoires Sans Paroles

Formation en 1972
Dissolution en 1978


Il y a bien longtemps, alors que j’avais encore de longs cheveux gras et que je fumais du jonc, je découvris des québécois très particuliers. Ils venaient d’inventer une cinquième saison. Mellotron, accordéon, flûtes, piano, guitares, clarinettes, ondes martenot, mandoline, saxophone, ils mariaient harmonieusement acoustique et électrique dans la tradition du rock progressif des seventies.

“Comme une vieille dame qui n’a plus de charme, je viens vers toi”. Des paroles signées Serge Fiori, qui, des années après, sont encore gravées dans ma mémoire et que je redécouvre aujourd’hui avec cette édition originale en vinyle de Si On Avait Besoin d'une Cinquieme Saison.

La flûte traversière de Fiori entame un ‘Vert’ annonçant la venue du printemps chanté à deux voix sur une guitare acoustique et un piano électrique où se glisse la clarinette de Daigueault. L’été se pointe dans un saloon avec l’enjoué ‘Dixie’ où le piano répond à la mandoline et au picolo. Après ces ébats dans les prés sous le soleil radieux d’août, les feuilles jaunissent et la mélancolie s’installe avec ‘Depuis l’Automne’, la longue pièce de la face A. “Une chanson pour haïr, parce que je n’ai plus rien à dire”, une musique teintée de progressif entre guitares acoustiques, flûtes et mellotron. L’hiver s’installe sur le Canada au son de l’accordéon, de la guitare, du piano et des ondes martenot, ‘En Pleine Face’ comme une boule de neige. Puis arrive la cinquième saison, la plus longue, celle du coma d’une jeune fille dans un hôpital de Montréal, avant de se réveiller au printemps suivant. J’avais oublié ces flûtes ensorcelantes dans ‘Histoires Sans Paroles’ où le progressif rejoint la musique contemporaine. Un instrumental magistral où les influences de Genesis sont frappantes.

Plus de quarante années après sa sortie, Si On Avait Besoin d'une Cinquieme Saison, le chef-d’oeuvre d’Harmonium, n’a pas pris une ride.

Facebook : https://www.facebook.com/harmoniumofficiel/


Rédigé par Classico le 24/12/2017
Commentaires
Aucun commentaire
Prochains concerts
Prochaines sorties