Neoprog.eu
Menu

Northern Wind
Harvest - Northern Wind
Titre : Northern Wind
Groupe : Harvest
Sortie : 2014
Label : Red Phone Records
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Into the void
  • It all becomes clearer
  • This day
  • Northern wind
  • Sending signals
  • Something's changing
  • Under the April sky
  • Shadows behind the lilacs
  • Rush
  • Tonight
  • Colours

Formation en 2008

Monique van der Kolk [], Alex Ojea [batteur], Jordi Amela [clavier], Jordi Prats [], Roger Vilageliu []

Northen Wind

Harvest - Catalogne / Pays-Bas - 2008

Groupe :

Monique van der Kolj : chant
Alex Ojea : batterie
Jordi Amela : claviers
Jordi Prats : guitares
Toni Munné : basse

Discopgraphie :

Underground Community - 2009
Chasing Time - 2012
Nothern Wind - 2014

C’est en 2012 qu’à Neoprog, nous découvrions Harvest, ce groupe Catalan dont la chanteuse, Monique, vient des Pays-Bas. Il s’agissait de leur second album Chasing Time que nous avions chroniqué à l’époque. Ils reviennent cette année avec Northern Wind, un nouveau disque et ce style qui leur est propre, à mi chemin entre Marillion et The Gathering, où le chant prend une place conséquente et la musique oscille entre pop progressive et trip hop parfois.

Ce nouvel album comporte onze morceaux dont deux de belle longueur; “It All Becomes Clearer” et le dernier “Colours” qui tournent autour des neuf minutes. Les autres restent dans des formats plus raisonnables. La pochette, une hélice d’A.D.N., telle une tornade sur la mer au coucher du soleil, est dispersée par le vent. Une belle image mais qui n’éclairera que peu sur les paroles absentes du livret. Il est question du souffle du vent dans les textes, un concept ?

A la première écoute, Northern Wind semble construit d’une seule matière homogène. A la seconde, deux titres émergent naturellement, “It All Becomes Clearer” et “Sending Signals”. Il faudra une écoute approfondie, titre après titre, pris séparément, pour que cette chronique arrive à maturité, ce qui est relativement rare pour être noté ici.

Harvest

Après “Into The Void”, sorte d’introduction très rapide, vient “It All Becomes Clearer” qui débute sur une section instrumentale guitare et piano pour laisser place à la voix de Monique. Une rythmique pop contredite souvent par le reste de la musique. Un titre qui laisse parler guitares, basse et claviers plus que d’accoutumée avec un break, sorte de pivot autour duquel s’articule la musique. S’il fallait ne retenir qu’un morceau sur l’album, ce serait lui.
“This Day” commence de manière assez convenue Après trois minutes, il sort du stéréotype et se réinvente pour devenir nettement plus intéressant avec une belle section instrumentale avant un couplet final sublime.
Autre temps fort “Northern Wind” qui possède un coté folk pas désagréable, léger, qui sied bien au timbre de notre néerlandaise. La guitare et la basse y font de très belles notes pendant que le piano nous ballade. La batterie s’est faite discrète pour l’occasion et le titre s’achève sur un solo de guitare bienvenu. Une belle surprise que voila.
Prats nous la joue Rothery sur les premières notes de “Sending Signals”. Ce petit morceau très inspiré par Marillion est un bijou qui en cinq minutes offre toute une palette de sensations. Ne passez pas à coté, plongez dedans.
“Something Changing” emprunte à Steven Wilson deux accords de guitare. Un air de Porcupine Tree indéniable pendant deux minutes en moins sombre. Le morceau est aéré, laissant bien entendre instruments et chant, bel équilibre sonore que l’on redécouvre chaque fois avec un peu plus de plaisir.
“Under The April Sky “ est ce qui sur cet album de Harvest, se rapproche la plus de The Gathering dernière époque. Ce n’est pas forcément ce que je préfère chez eux. L’approche est, disons, nettement plus commerciale.
Un seul instrumental sur Northern Wind, il s’agit de “Shadows Behind The Lilacs”, planant, assez court, il passe un peu inaperçu.
“Rush” a bien plu à Togo, il faut dire que le solo de guitare suivi du break est délicieux mais la rythmique trop basique aura raison du charme trop éphémère de ce passage.
“Tonight” revient alors vers des sonorités séduisantes. Une guitare acoustique, des claviers génésissiens, une rythmique imprévisible, une ligne vocale inventive et des riffs bien nerveux.
L’album s’achève sur la seconde pièce longue, à titre à la The Gathering, “Colours”, qui n’a pas la profondeur de “It All Becomes Clearer” mais clôture agréablement Northern Wind.

Chant, guitares, claviers font merveille, la section rythmique comporte souvent des passages trop réplétifs à mon goût même si la basse fait par ailleurs de très jolies choses. Il y a de très beaux titres. Le groupe a pris un virage plus progressif que sur le précédent album Chasing Time, du moins sur quelques morceaux, et je ne vais pas m’en plaindre. Ce troisième opus est de loin leur meilleur, que nous réserve le quatrième ?

Site : http://www.harvestband.com

Bandcamp : http://harvest-band.bandcamp.com/music

Facebook : https://www.facebook.com/HarvestBand

Vidéo officielle :



Rédigé par Jean-Christophe le 19/12/2014
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties