Neoprog.eu
Menu

Grave New World - Part One
Huxley Would Approve - Grave New World - Part One
Titre : Grave New World - Part One
Groupe : Huxley Would Approve
Sortie : 2016
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Art rock
Achat : ici
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Darkness
  • Grave New World
  • Echo
  • Flowers
  • Tomb Of The Unknown Soldier
  • Darkness (reprise)
  • Looking For A Miracle
  • Delta Girl

Joe Bolieiro [paroles], Rainer Schneider [clavier]


Invités :

Judith Mattes-Schneider : chant
Werner Melchior : guitares
Olaf Arweiler : claviers

Les déclinaisons floydiennes fleurissent toute l’année. Il y a du bon, du moins bon, du cover, quelques emprunts timides, bref vous trouverez un peu de tout et pour tous les goûts. Huxley Would Approve, un projet germano canadien, fait partie de ces groupes fortement inspirés du space rock anglais et plus particulièrement de The Wall. Grave New World, leur premier album qui devrait connaître une seconde partie, est né d’une collaboration entre Joe Bolieiro et Rainer Schneider autour desquels gravitent Judith Mattes-Schneider, Olaf Arweiler, Wermer Melchior et d’autres encore. Joe écrit les paroles, l’histoire et conçoit l’artwork, Rainer joue de tous les instruments et chante.

Huxley Would Approve

Prenez le bébé chéri et tiroir caisse de Roger Waters, gardez les effets sonores, les sons de guitare, changez l’histoire et les paroles, changez les voix, ajoutez tout de même quelques idées et vous obtiendrez Grave New World Part. One. Vous êtes donc en terrain conquis, très confortable ou énervant, à vous de choisir. Les copier/coller de The Wall sont très nombreux (‘A Grave New World’), mais il s’agit d’un hommage à Roger, alors on peut comprendre. Même Rainer s’efforce de chanter comme le Waters de 1979. Cette première partie mérite cependant l’oscar de la réalisation et du travail bien fait, un son très agréable, quelques jolies trouvailles comme ‘Echo’ et un bel artwork parfois inspiré des oeuvres de Salvador Dali pour ne rien gâcher.

Huxley Would Approve

Un concept album inspiré de paroles de Rogers Waters et du livre A Brave New World de Aldous Huxley. Un personnage qui apprend à se connaître avec l’aide d’une femme lors d’un voyage initiatique. Des idées développées par Carl Jung sur la connaissance du soi comme source de tout autre savoir : “knowing your own darkness is the best method for dealing with the darknesses of other people”. Cela nous rapproche d’un certain concept de RPWL, lui même conte philosophique : Beyond Man And Time.

En un peu moins de trois quart d’heure et huit titres, le duo développe son histoire, s’éloignant peu à peu de The Wall pour trouver une vraie identité musicale tardive (‘Echoes’, ‘Flowers’). Le résultat est très agréable mais peu original. Alors soit vous acceptez les règles du jeu et prenez cet album pour ce qu’il est, un cover floydien, soit vous passez votre chemin afin d’éviter de vous énerver.

Facebook : https://www.facebook.com/huxleywouldapprove

Vidéo :



Rédigé par Jean-Christophe le 07/04/2016
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties