Neoprog.eu
Menu

The Day Is Done
Karmamoi - The Day Is Done
Titre : The Day Is Done
Groupe : Karmamoi
Sortie : 2018
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • The Day Is Done
  • Take Me Home
  • Portrait Of A Man
  • Getaway
  • Running Through The Lands
  • Your Name
  • Mother´s Dirge
  • Lost Voices

Formation en 2008

Daniele Giovannoni [bassiste,batteur], Alessandro Cefali [bassiste] jusque 2015, Fabio Tempesta [guitariste] jusque 2015, Alex Massari [guitariste]

Mohammed, réfugié syrien, fuyant la guerre, meurt dans l’incendie d’une tour à Londres en 2017, sous les yeux de son frère impuissant. The Day Is Done raconte le drame de la tour Grendfell et de ses soixante-dix-neuf victimes, l’histoire de Omar et Mohammed, qui fuyant l’enfer découvrent l’horreur le 14 juin 2017.

Daniele et Alex, accompagnés de Sara Rinaldi au chant et de nombreux invités, dont le talentueux bassiste Colin Edwin, signent avec The Day Is Done, leur plus bel album à ce jour. Ils ont fait le choix d’une seule chanteuse, ramenant cohésion là où Silence Between Sounds se dispersait, recentrant la musique sur la batterie, les claviers et les guitares de notre duo italien.

Karmamoi

Échapper à la guerre, fuir la Syrie et mourir à cause d’un appareil électroménager défaillant dans une tour vétuste de Londres, tel fut le destin absurde de ce garçon syrien. Daniele et Alex le racontent avec beaucoup d’émotion, d'empathie, et la voix de Sara, portée par la musique, met des mots sur l’indicible.

‘The Day Is Done’ est pure émotion. Lorsque Sara, sur quelques notes de guitare, lance le titre, la gorge se noue, les paroles se gravent dans l’esprit : “Consider this be in Grace, we are safe in here”. Piano et flûte prennent alors le relais, donnant une nouvelle dimension au morceau jusque là très intimiste, et dans la dernière minute basse et guitare s'envolent après ces terribles paroles : “The best was yet to come, you left our land to burn in Grendfell.”.

Je parlais d’émotions avec ‘The Day Is Done’, mais que dire de ‘Take Me Home’ ? Les jeunes garçons enrôlés pour combattre n'aspirent qu’à rentrer chez eux. Des notes de guitares lancinantes sur quelques touches de piano, la basse de Colin et la voix de Sara. “Take me home, run from all, guns I’m not made for, gather all we need to go”. La pièce monte en intensité sur le dernier couplet, la guitare pleure, emmenée par la flûte de Geoff Leigh. Et soudain la batterie reste seule, le temps est comme suspendu quelques secondes, puis la musique reprend ses droits.

Mais le meilleur reste à venir. ‘Portrait Of A Man’ est une pièce complexe de près de douze minutes, sombre, floydienne, disco, américana, étrange, en un mot géniale, un régal de guitares, de changements de tempo même s’il se peut que vous perdiez pied en lisant les paroles pour le moins énigmatiques.

Suit ‘Getaway’, un très bel instrumental cinématique qui laisse place à ‘Through The Lands’. Si Colin Edwin joue sur quelques titres, saluons également l’autre bassiste, Alessandro Cafali, qui ici nous offre une magnifique prestation.

‘Your Name’, d’abord rythmé, tel un combat entre la vie et la mort, s'apaise avec le dernier souffle de Mohammed. Une mère pleure son fils décédé. ‘Mother’s Dirge’ est un chant funèbre pour ceux qui sont morts : “80 mouths have cried unhead”, scande Valerio Sgargi sur le rythme de la basse de Colin. La guitare prend aux tripes comme le solo de claviers signé Emilio Merone. Une magnifique pièce mise en images dans un très beau clip que l’on doit à Luisa Pretrolani :



‘Lost Voices’, sur fond de sirènes hurlantes, tout aux claviers de Daniele, clôt l’album.

The Day Is Done est un concentré d’émotions. Sa musique comme ses paroles vous entraînent dans un terrible récit inspiré de faits réels qui ne laisseront personne indifférent, surtout en cette époque de crise migratoire et de Brexit. Je n’ai qu’un seul reproche à formuler sur cet album : pourquoi n’a-t-il pas été composé plus tôt ?


Rédigé par Jean-Christophe le 07/11/2018
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°4 Magazine n°5
Prochains concerts
Prochaines sorties