Neoprog.eu
Menu

Kryptograf
Kryptograf - Kryptograf
Titre : Kryptograf
Groupe : Kryptograf
Sortie : 2020
Label : Apollon Records
Format : CD
Genre : Heavy rock

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • The Veil
  • Omen
  • Seven
  • Crimson Horizon
  • Sleeper
  • Ocean
  • New Colossus
  • Infinite

Vegard Strand [chanteur,guitariste], Odd Erlend Mikkelsen [chanteur,guitariste], Eirik Arntsen [chanteur,batteur], Eivind Standal Moen [bassiste]

La très riche scène musicale norvégienne n’a définitivement pas fini de nous surprendre ; Kryptograf a choisi de revisiter, voire de réinventer les couleurs des fjords rétro des années soixante-dix où heavy rock et musiques psychédéliques sévissaient pour notre plus grand plaisir.
A la première écoute, l’accroche est immédiate ; je me suis surpris à battre la mesure comme au bon vieux temps, tout en étant pris à contre-pied par une écriture inventive et éclectique.

Kryptograf

Les deux premiers titres au rock lourd, ‘The Veil’ et ‘Omen’, frappent fort d’entrée et font immanquablement penser au Black Sabbath de la grande époque ; puis, en rupture absolue, s’égrènent les premières notes acoustiques de ‘Seven’ qui nous propulse dans un univers space rock psychédélique à la structure quasi progressive ; décollage assuré, et je me dis que les champignons qui ornent la pochette sont surement hallucinogènes !
Avec ‘Crimson Horizon’, ses magnifiques vocaux collectifs et son solo de guitare hard rock vintage, nous avons droit au meilleur des deux mondes, sources d’inspiration du combo.



‘Sleeper’, loin de nous endormir, nous fait voyager sur les traces d’un heavy rock plus assagi ; immédiatement après, vous allez vous faire surprendre par le magnifique ‘Océan’ ; l’art du contre-pied de Kryptograf nous plonge alors dans une pièce acoustique à l’écume progressive étonnante !
‘New Colossus’ est un parfait exemple de leur approche musicale ; du lourd, voire du très lourd contrebalancé par un passage plus nuancé, créateur d’oxygène ; enfin, le très bref et spatial ‘Infinite’, qui clôture l’album, vient suspendre le temps, un très beau final !

Hautement recommandable, ce Crimson Horizon évite l’écueil de se contenter de reproduire des sons, des structures ou des signatures vintages pour le plaisir (ou pas !) de replonger dans un univers rétro rock ; Kryptograf fait preuve de partis-pris inventifs qui nuancent son style musical pour notre plus grand bonheur.
J’attends avec impatience la suite qui sera donnée à cet album par le groupe tant son potentiel est prometteur, à condition de sortir des sentiers battus, bien évidemment.


Rédigé par François le 20/07/2020
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
A lire aussi
Prochains concerts
  • 08/08/2020 - Motis - 105 db - Forbach
  • 09/08/2020 - PI - Jardin des deux Rives - Strasbourg
  • 04/09/2020 - Marillion - Youtube streaming - Internet
  • 05/09/2020 - Marillion - Youtube streaming - Internet
Prochaines sorties