Neoprog.eu
Menu

Altitude
Lifesigns - Altitude
Titre : Altitude
Groupe : Lifesigns
Sortie : 2021
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Progressif
Achat : ici
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Altitude
  • Gregarious
  • Ivory Tower
  • Shoreline
  • Fortitude
  • Arkhangelsk
  • Last One Home
  • Altitude (reprise)

Nick Beggs [chanteur,bassiste] jusque 2015, John Young [chanteur,clavier], Jon Poole [bassiste], Frosty Beedle [batteur] jusque 2020, Zoltan Csörsz [batteur] depuis 2020

Invités :
Robin Boult [Guitares], Juliet Wolff [Violoncelle], Lynsey Ward [Chœurs], Peter Knight [Violon].

Vous êtes à la recherche d’un rock symphonique british, mélodique, classieux et inspiré, à la fois moderne et garant de l’héritage des seventies si fertile, alors l’alchimiste musical de service se nomme Lifesigns !
Leur précédent album, Cardington tutoyait les sommets, Altitude, aux rythmes moins rapides, les survole tout de même avec brio à la découverte de cieux somptueux.
Lifesigns, c’est avant tout un quatuor talentueux, des artistes invités à la plus-value évidente et un producteur et ingénieur du son, Steve Rispin, au top pour sublimer le son du combo.

Lifesigns

‘Altitude’, le titre éponyme, se basant sur les états d’âme d’un aviateur, frappe fort d’entrée ; une envolée musicale progressive passionnante traversant des nuages éthérés grâce à la voix de John Young, des vents de face plus violents aux souffles de batterie, claviers et guitares ; et puis le temps suspend son vol avec des passages aériens de violon, violoncelle et des chœurs lumineux.
Juste magnifique !



‘Gregarious’ est plus compact, plus rythmé mais toujours nourri par un sens mélodique indéniable et se termine par un magnifique solo de guitare signé Dave Bainbridge ;
‘Ivory Tower’ s’articule en deux mouvements, une ballade au tempo apaisé suivi d’une seconde partie portée par la section rythmique et la basse de Jon Poole particulièrement inspirée.

Place à l’énergie progressive avec ‘Shoreline’, qui me fait penser à The Flower Kings par ses accords jazzy, mais peut-être suis-je influencé par la prestation de Zoltán Csörsz qui officia dans ce groupe ; son jeu de batterie met en valeur la performance des claviers couplée à des guitares plus incisives que sur les titres précédents.

Dans la même lignée progressive, ‘Fortitude’ est encore plus riche en terme de sonorités, avec un mélange de rock symphonique puissant et de mélodies plus abordables à la Asia dans sa palette musicale ; les trois dernières minutes de ce titre sont tout simplement phénoménales.

‘Arkhangelsk’ est une brève introduction à ‘Last One Home’ qui est un titre composé depuis plus de vingt ans par un groupe éphémère (de 1999 à 2000) nommé Quango ; pour l’anecdote Quango était composé de John Wetton, Carl Palmer, Geoff Downs, Dave Kilminster et bien entendu John Young et n’a sorti qu’un opus live nommé Live In The Wood.
A la manière Lifesigns, cette ballade prend toute sa dimension émotionnelle et devient un pur moment de bonheur.

Quand on pense que ce groupe a dû passer par du crowdfunding pour faire aboutir Altitude, je me dis que nous leur sommes mille fois redevables au vu de la qualité de leurs opus !
Avec Altitude, nous atteignons les hautes sphères du progressif et Lifesigns devient tout simplement incontournable et indispensable.


Rédigé par François le 29/03/2021
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°8 Magazine n°7
Prochains concerts
Prochaines sorties
  • 16/04/2021 - Bend the Future
    Without Notice
  • 16/04/2021 - Sounds Of New Soma
    Trip
  • 16/04/2021 - Liquid Tension Experiment
    LTE3