Neoprog.eu
Menu

Through Shaded Woods
Lunatic Soul - Through Shaded Woods
Titre : Through Shaded Woods
Groupe : Lunatic Soul
Sortie : 2020
Label : Kscope
Format : CD
Genre : Folk progressif

La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Navvie
  • The Passage
  • Through Shaded Woods
  • Oblivion
  • Summoning Dance
  • The Fountain
  • Vyraj
  • Hylophobia
  • Transition II

Formation en 2003

Mariusz Duda [chanteur,bassiste]

Mariusz Duda fait partie de ces trop rares artistes qui n’hésitent pas à se remettre régulièrement en question. Jouant du metal progressif avec Riverside, il expérimente l'électro ambient avec Lunatic Soul. Dans Through Shaded Woods, il s’essaye cette fois au folk, une démarche esquissée dans le disque bonus de Wasteland, débranchant souvent ses instruments et renonçant presque à l’électro.

Lunatic Soul

Lorsque le nouveau Lunatic Soul fut annoncé, mon premier réflexe aurait dû être de commander le vinyle. Mais pour je ne sais quelle raison, peut-être une fin du mois difficile ou l'intuition d’un désastre imminent, mon clic s’est arrêté juste avant de payer. Et je crois que j’ai bien fait.

Je suis pourtant le gars de Neoprog qui aime le folk, qui écoute en boucle Fractured et Wasteland et qui adore la douce voix de Mariusz, alors ?

Alors je ne sais pas… Avec ses trois titres bonus dont un de vingt-sept minutes, Through Shaded Woods nous balade dans les sombres forêts de Pologne durant plus d’une heure et quart. Bruits de pas sur les feuilles, chant du hibou dans les bois, musique médiévale et chant étrangement haché (‘Through Shaded Woods’), danses folkloriques (‘Navvie’, ‘Oblivion’), guitares acoustiques (‘The Passage’), mais également quelques accélérations électriques (‘The Fountain’), l’album aurait dû me séduire.

Une des raisons de ce désamour trouve ses racines dans le premier titre, ‘Navvie’ qui s’essaye au folk chamanique sur un tempo dansant contredisant son esprit incantatoire. Et malgré quelques tentatives d’enrichissement du thème principal, la pièce finit par tourner en rond pendant quatre minutes. Débuter un album du mauvais pied n’annonce généralement rien de bon pour le reste de l’écoute.

Rassurez-vous, deux morceaux sur les six que comporte Through Shaded Woods (nous parlerons brièvement plus loin des trois bonus) touchent tout de même mon âme. Il s’agit de ‘The Fountain’ au piano, cordes et chant, une pièce mélo comme je les aime, sans fioritures et très instrumentale. Et puis il y a le titre album, à l’ouverture écrite à la manière d'Anathema et qui fait écho à ‘Navvie’ à la cinquième minute, un rappel qui passe nettement mieux la seconde fois.

Après les six morceaux “officiels”, vous trouverez les bonus, ces petits cadeaux que l’on glisse à la fin d’un album pour remplir la galette. Dans Through Shaded Woods il y a presque autant de bonus que de morceaux officiels. De là à écrire qu’il est un peu facile de livrer des titres pas totalement achevés pour remplir une galette, il n’y a qu’un pas. ‘Vyraj’ me fait penser à une bourrée auvergnate façon country électro et ‘Hylophobia’ à du folk metal enregistré dans un garage. Quant à ‘Transition2’, il propose une petite demi-heure de musique d’ambiance avec parfois du chant, de l’électro, et surtout rien de franchement remarquable.

Je pourrais citer ici de nombreux artistes et groupes qui savent marier avec bonheur rock et folk comme Alan Stivell ou Arstidir. Les premier pas de Mariusz Duda dans ce monde ne me convainquent pas vraiment. Si l’album s’écoute et surprend la première fois, il ne figurera pas pour autant dans ma collection de vinyles.


Rédigé par Jean-Christophe le 08/02/2021
Commentaires

Mais encore ? Développez, c'est toujours intéressant de confronter plusieurs avis.
Le 09/02/2021 par Neoprog

Comme souvent ici, pas d'accord du tout. Un superbe album !
Le 08/02/2021 par Perenna8

Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°8 Magazine n°7
Prochains concerts
Prochaines sorties