Neoprog.eu
Menu

Marrow
Madder Mortem - Marrow
Titre : Marrow
Groupe : Madder Mortem
Sortie : 2018
Label : Dark Essence Records
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Untethered
  • Liberator
  • Moonlight Over Silver White
  • Until You Return
  • My Will Be Done
  • Far From Home
  • Marrow
  • White Snow, Red Shadows
  • Stumble On
  • Waiting To Fall
  • Tethered

Formation en 1993

Agnete M. Kirkevaag [chanteur], BP M. Kirkevaag [chanteur,guitariste,percussions], Anders Langberg [guitariste], Tormod L. Mosen [bassiste], Mads Solås [chanteur,batteur,percussions]

Vous connaissiez Madder Mortem ? De mon côté, j’avoue que si je ne l’avais pas trouvé dans les limbes de notre cloud Neoprog, je serais passé à côté sans jamais avoir connaissance de ce quintet Norvégien. Et cela aurait été fort dommage…

madder mortem

‘Marrow’, sorti à la fin du mois de septembre 2018, est le septième album de Madder Mortem. Nous avons ici un style plus métal progressif que power, malgré la voix lyrique d’alto d’Agnete M. Kirkevaag. Pas forcément transcendant ou débordant d’originalité, ‘Marrow’ est avant tout efficace. Des riffs qui fonctionnent, une mélodie qui reste dans la tête, et un contre-pied à une mouvance actuelle qui me semble toujours un peu plus agressive. Bien que nous avons affaire à un groupe de métal, les musiciens adoucissent le trait en proposant des rythmiques et des harmonies hétéroclites (rythmique latine dans les couplets de ‘Moonlight Over Silver White’, ‘White Snow, Red Shadows’ et ses sonorités orientales). Certains morceaux sont tout de même assez arrachés, comme ‘My Will Be Done’ où la voix gutturale du guitariste BP M. Kirkevaag contraste avec celle de la chanteuse, formant ainsi un magnifique duo nappé d’une rythmique saturée à la limite du death métal, ou bien ‘Marrow’ avec son ambiance à la fois macabre et burlesque, ou encore ‘Waiting to fall’ qui alterne entre explosions sonores et passages minimalistes. D’autres titres, plus calmes et plus mélodiques, jouent la carte du contraste (‘Until You Return’, ‘Far From Home’, ‘Stumble On’).



C’est ce mélange audacieux qui me plaît dans cet album. Avec une sonorité propre à lui-même, le groupe navigue et emprunte divers styles pour donner un résultat hétérogène, toujours mélodique, où l’auditeur ne s’ennuie pas. Pas de révolution, mais une alchimie délicate dans la composition. Pas de démonstration technique (bien qu’ils ne jouent pas comme des pieds – sauf le batteur qui joue avec), mais une touche de génie dans leur création. Des envolées harmoniques, des mélodies touchantes, des ambiances passionnantes... Bref, la magie marche, et je vais m’empresser d’aller découvrir leur discographie jusqu’alors cachée à mes oreilles ignorantes...


Rédigé par Guillaume le 16/11/2018
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties