Neoprog.eu
Menu

Error 404
Monnaie de singe - Error 404
Titre : Error 404
Groupe : Monnaie de singe
Sortie : 2015
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Trip hop
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Open yours eyes
  • See the light
  • Schizophrenia - Inside me
  • Schizophrenia - White room
  • Schizophrenia - Moonlight
  • No one feels like me
  • Between the lines
  • Kill me
  • ... Not found - instrumental

Anne Gaëlle Rumin [chanteur], Philippe Glayat [chanteur], Serge Combettes [bassiste], Philippe Chavaroche [clavier], Eric Farges [batteur], Christophe Laporte [guitariste], Jean-Philippe Moncanis [guitariste]


Le festival Quadrifonic à venir cet automne m’a donné envie de découvrir Monnaie de Singe. Un groupe d’Aurillac invité au festival de Jean-Pierre, mais qui sont ces gens ? J’ai écouté, et ce que j’ai entendu m’a bien plu. Cela tombe bien puisqu’ils sortaient leur nouvel album Error 404 cette année. Mais, bousculé par l’actu, je suis passé à côté de la sortie, c’est mon Fredo adoré qui m’a réveillé, ‘Salut l'ami ! Je te conseille l'écoute du dernier Monnaie de Singe (MDS), très très bon. La bise, Fred’. Oups ! Ni une ni deux, je commande le disque et patiente.
Tout le monde en parle sur la toile de cette page inexistante, l’erreur 404 bien connue des programmeurs de sites internet et moi je suis là à attendre, rongeant mon frein.
Et puis il arrive enfin. Je me pose dans le salon, pousse le volume assez haut et… la magie opère. Effectivement, Error 404, c’est du lourd. Je suis bien tenté de pousser jusque Chadrac pour les écouter le 5 septembre si je n’étais à Russelsheim à la même période. Un don d'ubiquité serait le bienvenu certains jours.

Monnaie de Singe

Certains les comparent à Porcupine tree, pourquoi pas. Il joue effectivement un prog alternatif mais la comparaison s’arrête là. Monnaie de Singe, c’est Monnaie de Singe voilà tout, une solide identité musicale qui n’en appelle aucune autre. Du trip hop électro alternatif progressif moderne, cette mouvance actuelle décomplexée qui pioche un peu partout ce qu’il y a de meilleur pour créer un genre nouveau à laquelle il faudrait donner un nom, un jour. Voila leur musique.

Error 404, ce sont huit morceaux dont un mini concept intitulé ‘Schizophrenia’. Des formats de quatre à plus de huit minutes, il y en aura comme ça pour tous les goûts. Huit titres ? En fait non, ‘... Not found’, l’erreur 404, sous forme d’un court instrumental, se glisse à la fin du disque.

Je n’aime pas l’artwork minimaliste. La photographie d’une ampoule en guise de pochette, bof alors que l’image de la digue sous un ciel nuageux ou bien les visages des artistes sur le livret, je dis oui. Mais excepté ce détail, Error 404 m’a bluffé.

Monnaie de Singe - Error 404

‘Open your Eyes’, entre électro et alternatif, chant vocodé, accords wilsoniens, notes de piano solitaires, percussions, explosent sur une section de batterie. De bien raisonnable, le morceau finit fou. Si vous n’accrochez pas, arrêtez d’écouter de la musique.
‘See the light’ aurait pu être composé à l’époque de US par Peter Gabriel. Le titre est rythmé avec de monstrueuses basses pour secouer un public en live. Cependant, il échappe au cliché commercial à l’aide de deux breaks qui vous prendront de court comme son final au piano.
‘Schizophrenia’ se décline en trois parties chantées par Anne Gaëlle. Nous sommes plus cette fois sur du Archive. ‘Inside me’ semble un peu facile, il s’agit d’une ouverture après tout mais ‘White room’ est nettement plus intéressant, débutant à la guitare, il accroche des wagons trip hop très chargés avant de s’envoler sur une guitare. Le mini concept se conclut sur ‘Moonlights’, une dernière partie folk électro trip hop rock progressive éblouissante.
Sur ‘No one feels like me’, ne cherchez pas la mélodie, suivez la ligne de chaque instrument qui semble ne pas écouter son voisin et encore moins le chant. Trois premières minutes hallucinantes et géniales suivies de cinq autres nettement plus conventionnelles.
Sur le premier couplet de ‘Between the lines’ j’ai pris peur avec la grenouille et le conte de fées, guitare facile suivie de longs accords de claviers et des coups de batterie électro espacés. Mais même ici, Monnaie de Singe arrive à nous surprendre et ne pas se complaire dans la facilité. Ce ne sera pas le titre le plus remarquable de l’album, n’empêche, il accroche.
Guitare et basse lancent ‘Kill me’ où deux voix féminines sont présentes, celles de Sophie et d’Anne Gaëlle. Cette écriture me ramène à un titre de mon adolescence, ‘Money for Nothing’ de Dire Straits. Le rapport entre les deux morceaux est ténu mais qu’importe. ‘Kill me’ est une tuerie.
Le fichier absent du serveur HTTP Apache est un instrumental de deux minutes et quelques, ayant la saveur de l’arbre à porc-épic. Trop court pour que l’on puisse réellement en parler, il n’en reste pas moins le bienvenu en fin d’album.

Pardon d’avoir été si verbeux cette fois. Je pense qu’il fallait saluer ce groupe et cet album. Monnaie de Singe ne joue pas du pur prog, plutôt un savant cocktail de nombreux styles qui en font un excellent album. Indispensable.

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Monnaie-de-singe/206079144289

Vidéo :



Rédigé par Jean-Christophe le 08/06/2015
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
  • 12/12/2018 - Solstafir - Le Moloco - Montbéliard
  • 13/12/2018 - Solstafir - Aeronef - Lille
  • 13/12/2018 - Steve Hogarth - Eglise Saint Eustache - Paris
  • 14/12/2018 - JAniS - 7ème Art Bar - Dorlisheim
Prochaines sorties
  • 14/12/2018 - Laid Back Townies
    II
  • 14/12/2018 - Sliding Words
    fonetic
  • 14/12/2018 - Manuel Schmid und Marek Arnold
    Zeiten