Neoprog.eu
Menu

De Rerum Natura
Moonlight Haze - De Rerum Natura
Titre : De Rerum Natura
Groupe : Moonlight Haze
Sortie : 2019
Label : Scarlet Records
Format : CD
Genre : Power métal

La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • To The Moon And Back
  • Ad Astra
  • Odi Et Amo
  • The Butterfly Effect
  • Time
  • Dark Corners Of Myself
  • A Restless Mind
  • Deceiver
  • A Shelter From The Storm
  • Goddess

Chiara Tricarico [chanteur], Giulio Capone [clavier,batteur], Marco Falanga [guitariste], Alberto Melinato [guitariste], Alessandro Jacobi [bassiste]

Moonlight Haze regroupe en son sein de nombreux artistes ayant joué dans d’autres formations comme Temperance, Elvenking, Sound Storm, Teodosia ou Overture. Si le groupe fondé par la chanteuse Chiara Tricarico est né en 2018, les musiciens qui le composent possèdent de sérieuses références.

Moonlight Haze

Avec leur premier album De Rerum Natura, nous nous vautrons avec bonheur dans du power metal symphonique à grand spectacle. Pour de rien gâcher, des invités de marque s’invitent sur quelques titres : Marc Jansen (Epica), Laura Macri (MoYan) ainsi que le violoniste d’Elvenking, Fabio Lethien Polo.

Mark Jansen et Laura Macrì
Mark Jansen et Laura Macrì

Excepté le grand format ‘Dark Corners Of Myself’ et dans une moindre mesure ‘A Shelter From The Storm’, les huit autres morceaux oscillent entre trois et cinq minutes. Du power metal gentillet, n’attendez pas de gros poutrage sur ce premier album, par contre, vous n’échapperez pas à quelques passages lyriques avec Laura Macri et un peu de growl avec Marc Jansen, mais qui s’en plaindra ?



Un album de power metal symphonique ressemble souvent hélas à un autre album de power metal symphonique, c’est sans doute pour cela que j’en écoute assez rarement. Moonlight Haze réussit toutefois à tirer son épingle du jeu avec l’aide de ‘Dark Corners Of Myself’ où le metal rejoint le symphonique, le lyrique, le jazz et des chinoiseries. Les puristes crieront probablement au scandale, pour ma part je trouve le morceau particulièrement jubilatoire et parfaitement maîtrisé de bout en bout.

La voix de Chiara contribue pour beaucoup au plaisir de De Rerum Natura, une voix qui s’éloigne des clichés du genre lorsqu’elle descend de son perchoir. N’oublions pas le travail de Giulio Capone sur l’orchestration, les claviers ainsi que la batterie. Pour la folie des guitares, vous aurez l’embarras du choix, mais écoutez ‘A Restless Mind’ par exemple, vous verrez, Marco Falanga et Alberto Melinato ne sont vraiment pas des manches.

Moonlight Haze propose du grand spectacle superbement orchestré (‘Deceiver’) comme du tube à la Disney (‘A Shelter From The Storm’) sans commettre une seule faute de goût. Jazz, électro, folk, symphonique, lyrique et metal se côtoient avec bonheur, et si le poutrage vous manquait, vous serez comblé avec le dernier titre qui ferait, à n’en pas douter, un carton de bière en live.


Rédigé par Jean-Christophe le 13/06/2019
Commentaires
Aucun commentaire
Discographie
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
A lire aussi
Prochains concerts
  • 22/09/2019 - Dirty Red Shirts - Chez Paulette - Pagney-derrière-Barine
  • 26/09/2019 - Rendezvous Point - L'usine à Musique - Toulouse
  • 26/09/2019 - Vola - L'usine à Musique - Toulouse
  • 26/09/2019 - Riverside - Substage - karlsruhe
Prochaines sorties