Neoprog.eu
Menu

Josquin Messonnier
Motis - Josquin Messonnier
Titre : Josquin Messonnier
Groupe : Motis
Sortie : 2014
Label : Musea records
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Couchés Dans La Paille (Ouverture)
  • Naissance
  • Premières Sensations
  • Josquin Messonnier
  • Rèves
  • Rèves (Instrumental) - instrumental
  • La Cabane
  • Le Géant
  • Ecrire Et Chanter
  • L'initiation
  • Couchés Dans La Paille (Continuum)

Formation en 2001


Motis est un groupe français formé de Motis, Martial Baudoin et Tony Carvalho. Motis débute seul en 2000 avec “A Chacun son Graal”. Jusqu’en 2007, il travaille avec Remy Diaz ; en 2011, avec Tony Carvalho, il sort “Ripailles” un album folk médiéval, et cette année avec le bassiste Martial Baudoin qui rejoint l’équipe, Motis sort chez Musea “Josquin Messonnier”, un concept album autour d’un enfant qui deviendra un homme. Entre folk et rétro progressif auxquels s’ajoutent des mélodies plus dansantes imprégnées des premières années de Ange, le groupe compose onze titres relativement brefs dont un court instrumental.

Deux voix s’invitent sur l’album, André Balzer (Atoll) sur “La Cabane” et Delphine Tissot sur “Continuum”. Les claviers, Hammond, Mellotron et cie, sont omniprésents dans la musique donnant une teinte rétro aux compositions, viennent ensuite une basse bien mise en valeur qui offre cependant un jeu assez classique et la batterie qui loin de faire de la figuration nous livre de très beaux passages et beaucoup de variété. Le chant de Motis ne m’emballe pas outre mesure, l’idée d’inviter d’autres voix sur l’album est bonne mais trop anecdotique puisqu’il ne s’agit que de deux brèves apparitions, il faudrait réussir ce que faisait Malicorne ou Tri Yann en son temps pour donner un peu plus de peps aux paroles.

Les claviers mènent la danse sur cet album. Les parties chantées laissent place à des instrumentaux, souvent en fin de titre, donnant une forme un peu trop prévisible à la chanson. Les textes sont frais et naïfs, l’enfant vient au monde, grandit, devient adulte et à son tour engendre la vie, “Couché dans la Paille” qui commence et termine l’histoire.

C’est sur les parties instrumentales que le groupe est franchement le plus intéressant à mon avis. Ils font le choix d’éloigner le progressif et la musique quand le chant se met en place le plus souvent, c’est dommage, chant et prog ne sont pas incompatibles loin de là, mais peut-être est-ce plus dur à gérer sur scène. Lors des couplets, la rythmique se fait parfois dansante ou sautillante, contrastant fortement avec le son plus 70’s des parties instrumentales.

Un album poétique, léger et naïf, porté par des claviers, qui semble venu d’une autre époque, un peu “Bel” de Gabriel Yacoub sans la voix et la profondeur des paroles. Je ne suis pas fan, mais “Josquin Messonier” comporte quelques belles plages musicales comme “Rêves”.



Rédigé par Jean-Christophe le 25/06/2014
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties