Neoprog.eu
Menu

Lighthouse
OAK - Lighthouse
Titre : Lighthouse
Groupe : OAK
Sortie : 2017
Label : Apollon Records
Format : CD
Genre : Art rock
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Home
  • Perceiving Red
  • Munich
  • Stars Under Water
  • The Sea
  • Fire, Walk With Me !
  • Where Did The Summer Go
  • Lighthouse

Formation en 2013

Simen Valldal Johannessen [chanteur,clavier], Sigbjørn Reiakvam [batteur], Øystein Sootholtet [bassiste], Ole Michael Bjorndal [guitariste]

Invités :

Henrik Skervum - guitares
Steinar Refsdal - saxophone
Bjorn Riis - guitares

Je me demande si les chênes poussent en Norvège ? Je n’ai qu’une certitude, les groupes de rock progressifs forment une vaste forêt près du cercle polaire. Oak est une de ces jeunes pousses, croissant à l’ombre d’Airbag sur le terreau de Steven Wilson. Du rock alternatif progressif teinté de Porcupine Tree, riche de piano, de nappes de claviers, de rythmiques discrètes et qui fleure bon le rêve stupide. Encore des héritiers de Wilson me direz-vous, oui encore, mais lorsque Bjorn Riis prête sa guitare sur quelques titres, qu’un amateur d’Airbag vous en parle en termes élogieux, il ne semble pas inutile d’y jeter une oreille, ne serait-ce que pour ne pas mourir idiot.

Leur phare, qui balaie la banquise, s’allume et s’éteint à douze reprises en moins d’une heure. Du piano, quelques harmonies vocales, une batterie tout en retenue, de délicats arpèges de guitare et de rares soli torturés, il n’en faudra pas beaucoup plus pour capter mon attention et partir à la rencontre de ce feu qui ramène les navires à bon port.

Lighthouse contient un prélude, deux interludes, un postlude, tous quatre courts instrumentaux mais également ‘The Sea’, une pièce nettement plus conséquente.
Si dans les premières minutes de l’album (‘Perceiving Red’), l’aura wilsonienne resurgit, elle s’estompe quelque peu au fil des morceaux, et dès ‘Stars Under Water’ l’identité de Oak s’impose. Des sonorités s’invitent dans leur musique, accordéon (‘Perceiving Red’), percussions (‘Postludium - Walk Of Antonement’), viole (‘Prelude’) de même que des voix d’enfants (‘Stars Under Water’), du morse et du saxophone (‘Lighthouse’) ainsi que des bruits de vagues (‘The Sea’). Des petits bouts de rien qui enrichissent joliment les arrangements.

Si les premières expérimentations de Porcupine Tree vous émeuvent toujours, vous ne serez sans doute pas insensibles à ce quatuor norvégien et à leur album Lighthouse. Oak m’a ramené dans des contrées longtemps délaissées, paysages dans lesquels ils ont planté de jeunes poussent qui pourraient devenir forêt.

Facebook : https://www.facebook.com/pg/oakinoslo

Vidéo :



Rédigé par Alter le 15/09/2017
Commentaires
Aucun commentaire
Discographie
A lire aussi
Prochains concerts
  • 18/10/2017 - Gong - La Laiterie - Strasbourg
  • 18/10/2017 - Anathema - Z7 - Pratteln
  • 19/10/2017 - Anathema - LKA-Longhorn - Stuttgart
  • 20/10/2017 - Ex'Odd - Jas'rod - Les Pennes-Mirabeau
Prochaines sorties