Neoprog.eu
Menu

Metallia
OH. - Metallia
Titre : Metallia
Groupe : OH.
Sortie : 2018
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Métal progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations

Titres

  • Red Lion
  • Bee
  • Androgyny
  • Resurrection
  • Dragon's Kiss
  • Triumph

Formation en 2012

Olivia Hadjiioannou [chanteur,guitariste]

Ho ! Voici une brunette qui va mettre à mal les clichés sur le metal progressif. Lorsque vous regarderez ce joli bout d’ange sur la pochette colorée de Metallia, vous imaginerez bien sûr qu’il s’agit d’un album de metal à chanteuse. Mais détrompez-vous, Olivia n’est pas de ce genre là, elle joue de cordes électriques, et son nouvel album en est la preuve par six, six morceaux pour moins d’une demi-heure, concentrés instrumentaux virtuoses effrénés alliant de world à symphonique et metal. Autant le dire tout de suite, Metallia déménage.

OH. - Metallia

Guitares et voix hurlent leur rage indicible rythmées par des percussions infernales et une batterie rentre-dedans. ‘Red Lion’, un voyage aux portes de l’enfer, devant les magnifiques colonnes de basalte, sculptées de visages démoniaques, soutenant les deux lourds battants d’airain qu’il ne faut pas franchir. Olivia revisite ensuite le ‘Vol du Bourdon’. La batterie claque, tel un torchon tentant d’écraser l’insecte quand la guitare reproduit les ailes qui se débattent pour échapper à l’agression.



Un chœur de guerrières amazones appellent au combat, une musique tribale ponctuée de cris de guitares qui laissent place à des poussées symphoniques torturées, une résurrection qui ressemble plus à l’antichambre de la mort avec ses walkyries chevauchant un dragon de feu jusqu’au triomphe final du bien contre le mal. Quatre titres, ‘Androgyny’, ‘Resurrection’, Dragon Kiss et ‘Triumph’ qui, contrairement aux deux premiers, se conçoivent comme une et unique pièce en quatre parties tant leur unité sonore est forte : guitare basse rageuse, explosions symphoniques, hurlements mélodiques et rythmique de nuit de Sabbat où s’invitent quelques inspirations​ world music dans la voix.

Ni guitar hero, ni metal à chanteuse, OH. invente un metal art rock progressif où la guitare de Olivia est reine, parfois supplantée par ses cris de guerre chantés comme une seconde guitare. Une expérience musicale hors normes, extrême pour les adeptes de canterbury, donc à découvrir absolument.




Rédigé par Jean-Christophe le 29/08/2018
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°3 Magazine n°4
A lire aussi
Prochains concerts
  • 28/09/2018 - Anathema - Le Splendid - Lille
  • 04/10/2018 - Leaves Eyes - Le Metronum - Toulouse
  • 05/10/2018 - Scarlean - Secret Place - Saint-Jean-de-Védas
  • 05/10/2018 - Out5ide - Chez Brigitte - Aspach le Haut
Prochaines sorties