Neoprog.eu
Menu

Karmatrain
Outside In - Karmatrain
Titre : Karmatrain
Groupe : Outside In
Sortie : 2020
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Progressif
Achat : ici
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Let Me Go
  • Blue Dragon
  • Echoes and Stepping Stones
  • Bridges
  • Morning Warning
  • The Lake
  • The Garden of Light
  • Mushrooms
  • The Ferryman
  • Pass On The Flag
  • Om
  • I Am Not The One

Formation en 2015

Mikey Brown [chanteur,guitariste,clavier], Jonnie Barnard [guitariste], Adam Tobeck [batteur], Elliott Seung Il Park [bassiste], Joe Park [guitariste]

Originaire d'Auckland en Nouvelle-Zélande, pays plus connu pour ses kiwis que pour ces groupes de prog, Outside In nous prouve que la petite île du pacifique a autre chose à offrir que ces petits fruits verts pleins de vitamines et son équipe de rugby. Après un EP cinq titres sorti en 2015 arrive aujourd’hui ce premier véritable album Karmatrain. Celui-ci est fortement inspiré par Siddhartha, le roman philosophique de l’écrivain Hermann Hesse qui raconte le cheminement spirituel de Siddhartha, fondateur du bouddhisme qui le conduira à devenir Bouddha.

Pour être tout à fait honnête, cet album a failli récolter une note bien moindre. Les deux premières écoutes ne m'ayant pas vraiment convaincu, l'ébauche de texte qui s’écrivait déjà dans ma tête, si elle n’était pas totalement négative, ne s’avérait pas non plus être très positive. Je ne retrouvais plus le petit quelque chose qui m'avait donné envie de le chroniquer (et par là même, le piquer à mon rédacteur en chef qui souhaitait s'en charger).
Mais comme Siddhartha qui suit sa route, Karmatrain a fini par se frayer un chemin en moi et à me faire changer d'avis. Après lui avoir accordé une petite pause, le réécouter a été la révélation. Les morceaux se rappelaient à moi comme si je les connaissais depuis toujours. Du magnifique 'Let Me Go', morceau lent sur lequel plane l'ombre de Porcupine Tree et auquel la section rythmique offre un écrin de velours à la voix délicate de Mikey Brown, au dernier 'I'm Not The One', les titres s’enchaînent et nous emmènent à la suite du personnage principal dans les étapes de son voyage initiatique.

Si le groupe a un peu délaissé le côté «pop» de son précédent EP pour laisser place à un aspect plus progressif de sa musique, il n'en oublie toutefois pas de glisser de beaux refrains accessibles, comme sur 'Blue Dragon', ou encore 'Echoes and Stepping Stones' sur lequel la section basse/batterie, encore une fois plus proche du jazz que du rock, fait des miracles​.



Étonnamment, pour un groupe qui compte trois guitaristes, c'est la basse au son rond et chaud d'Elliott Seung Il Park et la batterie d'Adam Tobeck qui mènent bien souvent les débats, les guitares et les claviers savamment dispensés ne servant que d'habillage (de luxe) à la paire. Bien sûr, la guitare sait aussi se mettre en avant, comme sur l’excellent 'Morning Glory' au parfum de A perfect Circle, ou encore sur 'The Lake', titre positif et plein d’énergie, ou encore sur 'Om', avant-dernier titre de l'album au refrain mémorisable dès la première écoute.

Karnivool, Porcupine Tree, Radiohead ou encore Pink Floyd font partie​ des influences déclarées du quintet, et il est vrai qu'on peut en retrouver les traces tout au long de l'album. À celles-ci, je rajouterais Riverside et encore A Liquid Landscape, groupes que m’évoque le titre 'The Garden Of Light' sur lequel les guitares se taillent la part du lion. Outside In a réussi le pari d’intégrer ses influences à sa propre musique sans qu'elles ne prennent le dessus sur ce qui constitue son propre style.

Karmatrain est un très bon premier album sur lequel les Néo-zélandais démontrent toutes leurs qualités, aussi bien de composition que d’interprétation. Je retiens pour ma part l'efficacité de la paire rythmique et bien évidemment la voix de Mikey Brown, à l'aise dans tous les registres et toujours pleine d’émotions.
Si la production aurait pu être, à mon goût, un peu plus travaillée, cela n’ôte pas grand chose au plaisir de l’écoute de Karmatrain.
Prenez le temps de découvrir l'univers de ce groupe et cet album qui s’apprécie au fil des écoutes. Outside In est un groupe à suivre, en espérant qu'il arrive à surmonter la difficulté de trouver un public hors de ses frontières.


Rédigé par Marc le 03/08/2020
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
A lire aussi
Prochains concerts
  • 24/11/2020 - Marc Atkinson - Facebook streaming - Internet
  • 05/12/2020 - Nektar - Internet - Internet
  • 06/12/2020 - Leprous - Munin.live - Internet
  • 12/12/2020 - Mystery - Stageit - Internet
Prochaines sorties