Neoprog.eu
Menu

Fear of a Blank Planet
porcupine tree - Fear of a Blank Planet
Titre : Fear of a Blank Planet
Groupe : porcupine tree
Sortie : 2007
Label : Roadrunners Records
Format : CD
Genre : Néo-progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Fear of a Blank Planet
  • My Ashes
  • Anesthesize
  • Sentimental
  • Way Out of Here
  • Sleep Together

Steven Wilson [chanteur,guitariste], Richard Barbieri [clavier] depuis 1993, Steven Wilson [chanteur,guitariste] depuis 1993, Gavin Harrison [batteur] depuis 2002, Chirs Maitland [batteur] depuis 1993 jusque 2002

Ce nouvel opus de Porcupine Tree est composé de six morceaux de durée assez importante, trois morceaux de plus de sept minutes et un de plus de dix sept minutes, rien que ça... Musicalement rien de révolutionnaire dans cet album, on retrouve le son Porcupine Tree, sans surprise, mais aussi sans les petites subtilités qui font les grands albums. En fait on s'ennuie un peu, c'est bien chanté, bien joué mais il manque, le je ne sais quoi qui fait qu'un album décolle. Tout commence avec 'Fear of a Blank Planet', conventionnel, un morceau agréable avec sa courte intro guitare accoustique et batterie sur laquelle viennent se placer la basse, les claviers et le chant pour trois minutes (c'est long) jusqu'au refrain qui ne décolle pas vraiment suivi d'un bref intermède instrumental planant qui va s'agitant jusqu'au très beau passage à la guitare, pas mal mais... 'My Ashes' est presque enchaîné si on n'y prète pas trop attention, on reste dans la même atmosphère, plus vocal et claviers, lent , un peu soupe... 'Anesthesize' est le titre géant, on pense tout de suite fatalement à 'Octavarium', 'Invisible Man' et d'autres vu la durée, ben non. On serait plus près de trois morceaux collés bout à bout, morceaux assez pauvres au demeurant. La première partie est assez lente, très vocale, avec à la troisième minute (encore !) les musiciens qui nous offrent un peu plus de leur savoir faire (particulièrement la guitare et la basse). Au milieu de la sixième minute on part sur la seconde partie, chant récitatif sur basse et percussions avec un refrain qui accroche pas mal. Douxième minute, on passe à la troisième partie, très lente, avec le chant en écho très new age, un peu gavant à la longue. Après ce louppé vient 'Sentimental' piano et chant, retour au vieux Porcupine Tree très pop que j'aime bien, mais pas très original même si ça reste un beau moment. 'Way Out of Here' commence sur synthés et chant, fragile avec la les notes crystallines de guitare brisées par le refrain brutal, presque hurlé, ah ça sent enfin le morceau travaillé, ciselé, ce sera mon titre favori fatalement vu le reste... Un morceau très prog, avec son petit passage à la guitare au milieu de tout, très Supers Ready, suivi de quelques notes de basse qui relancent le refrain, excellent. 'Sleep Together' commence étrange, baow pabaow baow pabaow au synthé avec Steve chantant lentement là dessus, presque une minute trente avant que ça s'énnerve un peu pour retomber très vite dans le baow pabaow baow pabaow, la barbe ! A la quatrième minute on s'essaye à autre chose dans le même style, d'ailleur c'est pas mal mais un peu trop tard. Bref vous l'avez sans doute compris, je suis assez déçu par cet album, même très déçu, les morceaux s'enchaînent un peu comme dans une soupe où on a du mal à distinguer un titre de l'autre, rien de vraiment original, peut-être un album qui mérite d'être joué live pour prendre toute sa valeur, mais là comme ça bof... Et ça me fait de la peine de l'écrire, je ne vous le recommande pas du tout.


Rédigé par Jean-Christophe le 12/08/2007
Commentaires
Aucun commentaire