Neoprog.eu
Menu

Octane Twisted
porcupine tree - Octane Twisted
Titre : Octane Twisted
Groupe : porcupine tree
Sortie : 2012
Label : Kscope
Format : CD
Genre : Alternatif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

    Steven Wilson [chanteur,guitariste], Richard Barbieri [clavier] depuis 1993, Steven Wilson [chanteur,guitariste] depuis 1993, Gavin Harrison [batteur] depuis 2002, Chirs Maitland [batteur] depuis 1993 jusque 2002

    Depuis la composition de Grace For Drowning, Steven Wilson néglige Porcupine Tree.

    Lors de sa dernière tournée, entouré de ce qui deviendra The Steven Wilson’s Band, l’artiste a annoncé que sa participation dans Porcupine Tree serait mise entre parenthèses pendant quelques temps.

    Alors après avoir composé The Incident, qui pour ma part est un des plus grand albums du groupe, les fans pouvaient désespérer.

    Fatalement, l’annonce de Octane Twisted, un double live, ne pouvait que réjouir les amateurs en manque de production. Un live en deux parties, deux facettes du groupe lors de leurs concerts, le concert promotion où Porcupine Tree joue les morceaux à la note près et le concert entre deux albums, où les musiciens n’hésitent pas à sortir les titres très anciens, méconnus et à en jouer avec beaucoup de liberté, quitte à perturber voir écœurer un public moins averti.

    Étrangement Octane Twisted épouse ces deux facettes live du groupe :

    Le premier CD couvre le concept album The Incident de manière très sage. Il a été enregistré à Chicago au Riviera le 30 avril 2010.

    Le second contient des titres parfois méconnus comme Stars Die ou Dislocated Day et d’autres plus médiatisés comme Hatesong et Arriving Somewhere But Not Here, mais joués avec beaucoup de liberté, limite session de jam par moment, bref du grand grand Porcupine Tree.
    Ce second CD est le panachage de l’enregistrement de Chicago et du concert au Royal Albert Hall le 14 octobre 2010.

    Le live de The Incident est scolaire, presque la session de studio en moins bien fatalement, le CD ne présente que l’intérêt de posséder une version live de ce magnifique album. Bon pour être tout à fait honnête il y a quand même Time Flies qui sort du lot, prenant quelques petites libertés.

    Les amateurs ne se tromperont pas, c’est avec le second CD que l’achat de Octane Twisted prend tout son intérêt. Ceux qui connaissent peu le groupe seront au minimum déroutés, puis, je l’espère, séduits par cette performance qui rappelle les meilleurs concerts du groupe, les fans seront sous le charme. Les titres sont transformés, étirés, sublimés, on perd parfois pied mais quel bonheur !

    Dès les premières notes de Hate Song le ton est donné par la guitare, qui même si elle suit assez fidèlement la partition opte pour des sons assez différents. Le solo est absolument fabuleux, accrochez vous ! Près de dix minutes extraordinaires où le génie de Gavin Harrison devient évident, mais écoutez donc ces percussions !

    Even Less avec plus de quatorze minutes va vous mettre à terre si Bonnie the Cat ne l’avait pas déjà fait. On est vraiment dans ce que Porcupine Tree fait de mieux sur scène, technique, agressif, débridé.

    Finir sur un de mes titres préférés, c’est la cerise sur le gâteau, Arriving Somewhere But Not Here, pure merveille studio et très bon titre live également, on se régale !

    Le livret contient quelques belles photographies du concert, quelques remerciements et la set list, autant dire que le groupe ne s’est pas investi vraiment à fond sur ce double CD live.
    Le mixage a été réalisé par Gaving Harrisson puis Steven Wilson. Un son propre mais pas exceptionnel non plus.


    Rédigé par Jean-Christophe le 30/12/2012
    Commentaires
    Aucun commentaire