Neoprog.eu
Menu

Hybrid Hymns
Professor Tip Top - Hybrid Hymns
Titre : Hybrid Hymns
Groupe : Professor Tip Top
Sortie : 2019
Label : Apollon Records
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Black holes part I
  • An akward choice
  • Machine emotions
  • The dogs are coming
  • Data mining
  • Light generator
  • Turing machines
  • Passion
  • Hybrid Minds
  • Closer
  • The final night
  • Black holes part II

Formation en 2012

Svein Magnar Hansen [chanteur], Sam Fossbak [guitariste,clavier], Stein Høgseth [bassiste], Charles Wise [batteur]

Marre de vivre à cent à l’heure ? Lassé de rentrer du travail épuisé et découragé ? Bousculé par un quotidien de plus en plus déshumanisé ? Fatigué des vicissitudes de la vie ?

Si oui, il est grand temps de se mettre à l’écoute du Professor Tip Top qui va vous mettre sous perfusion de sérénité et de torpeur mélodique ouatée ; en vérité, ces quatre musiciens norvégiens, adeptes et contemporains des années 70, vous ont concocté une solution diabolique composée de rétro prog classique et canterburien , d’un zeste de psychédélisme, d’un rythme lancinant qui vous plongera dans une douce léthargie bienfaisante.

Professor Tip Top

Sans surprise, cet album a le même ADN que son prédécesseur Life is no matter de 2017 dont il est le prolongement naturel ; son titre 'Hybrid Hymns' résume bien l’état d’esprit qui habite l’opus car se sont biens des hymnes, résultants de manipulations génétiques mendéliennes, qui permettent à cette musique de se transmettre de génération à génération. Les titres portent la marque des crossing-over entre des groupes tels que le Floyd, Yes, Camel, la musique électronique teutonne, BJH, Alan Parsons.



Le long des douze compositions, vous trouverez de très belles ballades mélodiques sublimées par le chant impeccable de Svein Magnar Hansen comme ‘Machine Emotions’, ‘Turing Machines’ ou le magnifique ‘The Final Night’ ; pour ma part j’ai craqué pour ‘Data Mining’, yessien en diable, période Tales, ou même la guitare lorgne sur Howe, ‘The Dogs Are Coming’, plus hypnotique à la Eloy et aux guitares floydiennes.

Ceci étant dit, ne vous attendez pas au moindre soubresaut musical ou à la reprise qui tue en appuyant sur les décibels et, pour certains d’entre nous, se sera peut être le seul bémol de cet album car, pour le reste, tout fan de notre genre musical y trouvera sans conteste sa part de bien être et de brumes musicales réparatrices.


Rédigé par François le 31/01/2019
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
  • 18/08/2019 - Sky Architect - Festival Crescendo - Saint Palais sur Mer
  • 18/08/2019 - The Kentish Spires - Festival Crescendo - Saint Palais sur Mer
  • 18/08/2019 - Pixie Ninja - Festival Crescendo - Saint Palais sur Mer
  • 18/08/2019 - Rikard Sjöblom - Festival Crescendo - Saint Palais sur Mer
Prochaines sorties