Neoprog.eu
Menu

Epitaph
Pyramaze - Epitaph
Titre : Epitaph
Groupe : Pyramaze
Sortie : 2020
Label : AFM Records
Format : CD
Genre : Metal progressif

La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Epitaph
  • A Stroke Of Magic
  • Steal My Crown
  • Knights In Shining Armour
  • Bird Of Prey
  • Your Last Call
  • Particle
  • Indestructible
  • Transcendence (feat. Brittney Slayes)
  • Final Hour
  • World Foregone
  • The Time Traveller (feat. Matt Barlow & Lance King)

Formation en 2001


Comme Pyramaze n’avait jamais eu les “honneurs” d’une bafouille dans nos colonnes, je me suis penché sur leur dernier bébé Epitaph sorti chez AFM Records en novembre. Le combo américano/danois catalogué power metal progressif et fondé en 2001 accouchait ici d’un sixième album d’une heure et de douze morceaux, tentant de réconcilier électro, symphonique, metal, progressif et pop commerciale.

Pyramaze

Hé bien vous savez quoi ? Il existe des univers définitivement incompatibles. Lorsque l’on mixe des légumes bouillis dans de l’eau, on obtient de la soupe.

Elle est pourtant magnifique cette pochette mystico metal de Epitaph, et les musiciens ne sont pas des manches, la guitare de Toke fait des étincelles et les claviers de Jonah proposent des choses intéressantes. Mais plus j’ai avancé dans l’album, moins j’ai cru à leur musique.

Après une ouverture symphonique très conventionnelle mais bien écrite, je m’attendais presque à entendre du Nightwish, et je suis tombé sur du metal FM pas franchement convainquant. Lorsque Britney Slayes du groupe Unleash the Archers prête sa voix à 'Transcendence' j’ai un bref sursaut d'intérêt qui retombe presque aussitôt.
Il ne restait qu’une cartouche pour sauver Pyramaze, un titre de douze minutes servant de conclusion à l’album, ‘The Time Traveller’, sur lequel on retrouve Matt Barlow et Lance King, deux anciens membres du groupe. Alors oui, avec ces voix, le morceau prend de la consistance, et cette fois le metal symphonique sonne nettement moins FM.

Pyramaze aurait dû proposer un EP deux titres composé de ‘Epitaph’ et de ‘The Time Traveller’. J’aurai sans doute trouvé ça un peu court mais sympathique. Au lieu de quoi le groupe a inséré huit autres morceaux qu’il faut écouter, et franchement c’est très long même si ce n’est pas épouvantable.

‘Steal My Crown’, le single électro symphonico metal FM est l’exemple même de tout ce que je déteste en musique. Un épouvantable compromis. A vouloir ratisser large, le titre perd toute forme d’identité et pour le coup devient insupportable à écouter, particulièrement son refrain boys band.

Comme j’avais également Contingent en stock, j’ai voulu savoir si Epitaph était un accident de parcours ou non. Il semblerait bien que la réponse soit négative. Je n’ai pas passé le cap du premier morceau. A moins d’un miracle, je ne vous bassinerai plus avec Pyramaze.


Rédigé par Jean-Christophe le 15/02/2021
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°8 Magazine n°7
Prochains concerts
Prochaines sorties